Plaisir prostatique : juste un doigt… merci !

Paris Derrière ne pouvait décemment passer à côté du sujet ! Pas toujours facile de convertir son époux, compagnon ou sexfriend aux joies du doigt dans l’anus. La question est sensible, certains craignent de perdre leur virilité. Parfois, c’est la fille qui rechigne, estimant qu’elle ne verra plus son homme comme avant. Le poids des…(lire l'article)