L’art érotique : une affaire de femmes ?