Dust dépoussière le cabaret

crédit : Gilles Dantzer

Dans notre belle capitale sous l’ère Macron, plus la vie est dure, plus nous avons besoin de plumes dans le cul, de relâcher la pression, de vivre des soirées folles, question de survie ! Pour oublier vos soucis, je vous recommande le Cabaret de Poussière au Zèbre de Belleville, le café-théâtre circassien de Paris. Différent à chaque représentation, le spectacle a lieu une fois par mois. Un cabaret politique et poétique. Du véritable cabaret quoi !

On est loin du french cancan pour touristes ! Voici un cabaret dans le sens premier terme, c’est à dire culturel, populaire, contestataire, sensuel, joyeux et drôle ! Vous ne pourrez que succomber au charme irrésistible du très talentueux maître de cérémonie et concepteur Martin Dust. Par ailleurs, ce gamin de Panam est parolier d’Eddy de Pretto notamment de la magnifique chanson Rue de Moscou sur l’album Cure ainsi que le titre sorti dernièrement Grave (plus de 2 millions de vues You Tube en trois semaines). Martin n’a que 29 ans, ça promet !

cabaret de Poussière
Le beau Martin

Pour en revenir au Cabaret de Poussière, je ne vous parlerai pas en détail des numéros que j’ai vus car à chaque spectacle, c’est différent. Quel boulot pour une seule représentation par mois ! C’est un peu gâché. Ce que je peux vous dire : de jolies filles charismatiques ( Kirby Marzelle , Chanelle de Mai et Clara Brajtman) transformistes (Charlène Duval) (cab à raies oblige !) avec de bons musiciens, belles lumières, costumes étincelants ou surprenants,  et surtout des textes, des chansons et des numéros subversifs, engagés sur les causes féministes, anti raciste, contre l’homophobie. Les émotions s’enchainent. C’est subtil, parfois grave, souvent drôle !

cabaret de Poussière - Les filles charismatiques
c : Gilles Dantzer

Cabaret de Poussière

Cabaret de Poussière -

On y apprend des choses passées un peu à la trape dans le flot d’actualité auquel nous sommes tous soumis. Saviez-vous que le nouveau prix de littérature, substitut du Nobel a été attribué à Maryse Condé, une écrivaine française qui décrit les ravages du colonialisme et le chaos du post-colonialisme ? Par ailleurs, Martin souligne le fait que Joséphine Baker est toujours représentée en train de danser avec un tutu de bananes. On connait moins la résistante. 

Cabaret de Poussière
Oui, c’est bien une danseuse enceinte, trangressif !

Au Zèbre, il y a un bar sympa avec entre autre des bonnes bières, de quoi manger et quelques tables depuis lesquelles on peut voir le spectacle.

Je vous conseille de prendre vos places à l’avance. Lors de la dernière représentation, c’était complet plusieurs jours avant, il y avait liste d’attente. Ce serait ballot de se cailler l’arrière-train dehors !

Je suis impatiente d’avoir vos retours.

Le Cabaret de Poussière

Zèbre de Belleville – 63 boulevard de Belleville – Paris 11ème

Entrée : 20€

Réservation ici

Le site du photographe Gilles Dantzer qui a fourni les beaux clichés ICI  

 

 

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Salon de la littérature érotique : les nouvelles plumes du cul

Quels sont les visages de celles et ceux qui écrivent sur le...
En lire plus

3 Commentaires

  • tu vend vachement bien le truc 🙂 j’essaierai de voire ça des que je passerai sur paris merci encore pour cette article 🙂 (et je l’avais vue a la première publication moi)

  • Totalement d’accord avec vous.
    C’est poétiquement politique, totalement militant et entièrement dépaysant !
    De ces spectacles qui font du bien, où l’on se sent un peu à la maison.
    Par contre si vous êtes prudes ou homophobes ou les deux , restez chez vous !
    MArtin Dust, poussière de rêve, merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.