Les secrets du Père-Lachaise sans pudeur

Le Père-Lachaise peut s’enorgueillir d’être le plus vaste des cimetières parisiens, 44 hectares de calme et d’histoire au vu des personnalités qui y reposent. D’histoire avec un grand H mais aussi une foule d’anecdotes croustillantes. Ici l’érotisme est partout, encore faut-il avoir l’œil pour le découvrir. Dans le cadre du festival OFF ÉroSphère, c’est Patrick qui sera notre guide. Je le présenterais comme un jouisseur flâneur très cultivé, amoureux de Paris et de la vie, toujours gai et parfois un peu gay mais juste sur les bords. Sous le soleil estival, suivons ses petites fesses parmi les sépultures…

Voici l’ossuaire où l’on dépose les ossements lorsque les concessions arrivent à expiration. Les esprits doivent être pressés de s’y rendre, les statues toutes nues représentent des scènes proches de l’orgie. C’est la fête ici !

ossuaire - Père-Lachaise érotique

ossuaire - Père-Lachaise érotique

Ces œuvres sont tellement sexuelles qu’à l’inauguration dans les années 50, le monument a été entièrement voilé de noir, seuls les visages de pierre étaient visibles. De quoi attiser un peu plus la curiosité !

Un peu de sérieux, rendons une visite officielle à un président de la République : Felix Faure.

tombe Félix Faure - Père-Lachaise érotique

Comme la plupart des hommes de pouvoir, Monsieur le Président était très chaud du slip. Il mourut en 1899 au Palais de l’Elysée en plein acte charnel avec sa maîtresse. C’est ce qu’on appelle l’épectase, nous apprend Patrick, autrement dit un orgasme fatal. Pas de petite mort, c’est la grande directement ! Juste avant qu’il ne rende l’âme, un prêtre a été dépêché à son chevet. A son arrivée, l’ecclésiastique aurait demandé : « Le président a-t-il toujours sa connaissance ? » Il se serait entendu répondre : « Non, elle est sortie par l’escalier de service ! » En effet, la maîtresse a du quitter précipitamment les lieux pour éviter le scandale. Ça n’a pas empêché le tout Paris de gloser à propos de cette tragédie un brin comique. Georges Clémenceau qui ne portait pas le défunt dans son cœur, aurait balancé : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée. » En tout cas, vous remarquerez sur la photo que ce pauvre Félix vient d’être fraîchement décoré à titre posthume…

Un peu plus loin, nous voilà devant Vivant Denon, écrivain, diplomate et grand précurseur de la muséologie. C’est lui qui créa le musée du Louvre, rien que ça. Sa statue représente ce grand libertin… en robe de chambre évidemment !

tombe Vivant Denon - Père-Lachaise érotique

Nous croisons Pierre et Hélène Desproges, très discrets.

tombe Pierre Desproges - Père-Lachaise érotique

On connaît beaucoup de choses sur le cinglant humoriste. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il était éviériste, il était excité par les éviers, mais si, je vous assure ! Ce texte en atteste :

« Mon éviérisme remonte à mes seize ans. Cet été-là nous passions nos vacances dans l’immense manoir provençal que nous possédons grâce à la colossale fortune accumulée par ma famille pendant l’Occupation allemande, et là, par un torride après-midi de juillet, à cette heure écrasante des siestes moites, je traînais ma langueur en bermuda fleuri dans la cuisine, à la recherche d’un fruit frais pour apaiser ma soif.

Anita, la matronne quadragénaire de ménage, penchée sur l’évier, épluchait les pommes vertes pour la tarte du soir. Cette femme, cette femme était une espèce de Renoir de garrigue. Ample et grasse, avec un cul joufflu qui ne tremblait pas, des seins obusiers considérables, et, entre deux joues fessues, une immense bouche mouillée à peine ombrée de ce fin duvet noir qui fait fait l’ambiguïté des vraies femelles latines. Elle se tenait pieds nus, jambes écartées, cambrée comme un poulain de percheron, sans voile aucun sous la blouse accorte des soubrettes campagnardes… Et moi, oubliant soudain mon antimilitarisme primaire, je l’ai prise en soudard, sans même lui dire bonjour, elle a joui sans lâcher ses pommes, dans l’ombre surchauffée des stores vénitiens qu’une guêpe affolée pilonnait en vain. »

J’ai failli m’évanouir. Et depuis ce jour, chaque fois que je croise un évier, je l’appelle Anita. »

 

Continuons notre balade du Père-Lachaise sensuel. Allons maintenant faire la connaissance de la princesse Demidoff, cette dame de la grande noblesse russe fut l’une des plus célèbres demi-mondaines du début du XIXème. Ses cendres reposent dans un très imposant mausolée, impossible de le rater. Il y a un petit côté culte de la personnalité.

mausolée princesse Demidoff - Père-Lachaise érotique

mausolée princesse Demidoff - Père-Lachaise érotique

Le monument en jette tellement que pas mal de crédules ont tenté de dormir à l’intérieur, imaginant qu’ainsi ils toucheraient un pactole. Autre légende : la date de la mort de la princesse étant le 8 avril 1818, les férus de vampirisme dont le nombre fétiche est 888, sont venus y célébrer quelques messes noires.

Des rites sataniques à base de sacrifice d’animaux, de bacchanales et d’abus sexuels sur personnes consentantes, il y en eu aussi une tripotée dans la chapelle de Monsieur Say, héritier des sucreries Beghin-Say.

Chapelle Beghin-Say - Père-Lachaise érotique

L’administration du cimetière a dû entièrement dédier un gardien à la surveillance des lieux pour finalement tout barricader avec grillages sur les beaux vitraux, quel dommage, et porte blindée. Avis aux métallurgistes soudeurs !

Nous pénétrons maintenant dans la partie la plus ancienne du Père-Lachaise, haut lieu de drague homosexuelle. Voici quelques sculptures représentant des anonymes qui mettent l’ambiance.

 Père-Lachaise érotique homosexuel

Père-Lachaise érotique homosexuel

C’est dans les parages que se trouve la sépulture de Cambacérès qui aimait les messieurs et qui a permis que la sodomie ne soit pas pénalisée dans le code napoléonien. Non loin de là, repose aussi Guillaume Cullerier, inventeur du préservatif moderne, bref, le coin est bon esprit !

Rendez-vous sur la tombe de Jacques-Antoine Manuel, député qui créa les conditions de la révolution de Juillet en 1830, appelée aussi les Trois Glorieuses.

tombe Manuel - Père-Lachaise érotique homosexuel

Manuel est enterré dans la même tombe que son ami cher et tendre, le poète Béranger. Pas banal pour l’époque !

tombe poéte Béranger - Père-Lachaise érotique homosexuel

Encore plus fou, deux sépultures plus loin, repose un autre amant de Manuel, Félix Bonaventure Goupy qui tenait absolument à être de la partie pour l’éternité.

Je vous présente Sextoy, célèbre DJette des nuits électro et des premières raves party des années 90, partie trop tôt à l’âge du Christ (33 ans). Avec la Chocha, elle fût l’une des grandes figures du milieu lesbien branché et artistique de l’époque. La sculpture représente le tatouage qu’elle portait sur la poitrine.

tombe Sextoy - Père-Lachaise érotique homosexuel

Voilà que nous croisons Oscar Wilde, l’écrivain roi des dandys. Le scandaleux mourut emprisonné en raison de son homosexualité. Ici, sa tombe le représente sous le profil d’un sphinx, allusion à son poème La Sphinx.

tombe Sphinx Oscar Wilde - Père-Lachaise érotique homosexuel

Sauf que la créature n’a plus de coucougnettes, elles auraient été vandalisées.

tombe Sphinx Oscar Wilde - Père-Lachaise érotique homosexuel

Le plus gros morceaux trônerait aujourd’hui sur le bureau du conservateur du cimetière. Il faudra un jour penser à ce que ce cher Oscar récupère ses parties fines…

C’est probablement l’un des défunts les plus chanceux du Père-Lachaise : Victor Noir. Certes le garçon a eu une vie très courte. À seulement 21 ans, ce journaliste a été tué par balle par le prince Pierre-Napoléon Bonaparte, un parent en disgrâce de Napoléon III. Le sculpteur Jule Dalou, ardent défenseur de la République lui a rendu un vibrant hommage en réalisant ce gisant avec une sacrée protubérance où vous devinez !

tombe Victoir Noir - Père-Lachaise érotique

Et évidemment une légende a fini par prendre forme : celles qui s’y frotteraient, deviendraient fertiles ou prendraient beaucoup de plaisir sexuel. Ça fonctionne aussi sur tout ce qui dépasse : le nez et les pieds. À ces trois endroits, la sculpture est bien oxydée. Nous avons pu vérifier que la tombe possède un fort pouvoir d’attraction. Les filles qui nous accompagnent, n’ont pas pu résister à Victor !

tombe Victoir Noir - Père-Lachaise érotique  tombe Victoir Noir - Père-Lachaise érotique

Merci à l’équipe d’ÉroSphère pour cette virée hot Père-Lachaise, notamment à Patrick et ses chattes de garde Chloé et P.

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Les secrets du Père-Lachaise sans pudeur

Le Père-Lachaise peut s’enorgueillir d’être le plus vaste des cimetières parisiens, 44...
En lire plus

Laisser un commentaire