Salon du dessin érotique : un beau Salo !

salon du dessin érotique - Johanna Perret, Série Scènes de Joui - Le Poirier, 43 x 43 cm, encre sur papier, 2018
Johanna Perret, Série Scènes de Joui - Le Poirier, 43 x 43 cm, encre sur papier, 2018

Un bon coup… de crayon ! Salo, le salon du dessin érotique se déroulera pour la 6ème année consécutive du 15 au 18 juin à Paris. Une centaine d’artistes, parfois assez connus, y seront exposés. Pour la première fois, outre l’espace principal dédié, une dizaine de galeries, restaurants et même une poissonnerie afficheront des dessins osés. Une visite de ce parcours érotique est même prévue à vélo et en maillot de bain. Voilà qui ne devrait pas passer inaperçu !

Tout d’abord, comme je suis partenaire du salon du dessin érotique, je suis très fière de vous annoncer que je tiendrai un stand où je vendrai les premiers tee-shirts Paris Derrière, des collectors. Dessus, une oeuvre de Joël Person

ou de Frédéric Fontenoy, artistes exposés.

Et c’est pas de la camelote ! Pour venir les voir, les tâter (les tee-shirts et les artistes), ou tout simplement discuter avec moi, la diablote que je suis, vous attend sur le stand.

Après cette petite Toto promo, venant en au sujet avec l’interview express de Laurent Quénéhen, commissaire de Salo VI.

D’où t’es venue l’idée d’organiser un salon du dessin érotique ?

J’avais récupéré l’usine de charcuterie de mon grand père à Romainville, Les Salaisons. Les gens l’appellent la maison du cochon. Il y a six ans, j’y avais exposé notamment Vincent Corpet, un peintre assez connu qui a fait les illustrations d’une belle édition des 120 journées de Sodome de Sade. J’avais été étonné qu’autant de monde soit venu y compris des collectionneurs alors qu’à Romainville il n’y a pas encore le métro. C’est à cette époque que se sont lancés pas mal de salons du dessin à Paris. Je me suis dit que ce serait bien, pour rigoler, d’en organiser un autour de l’érotisme et ça a cartonné. Maintenant l’événement à lieu à Paris, Ménilmontant plus exactement.

Qu’est-ce que le dessin érotique apporte à l’heure de You Porn, alors que chacun peut voir sur le net quasiment tout ce qui existe sexuellement ?

La pornographie montre tout, c’est obscène dans son sens premier « sur la scène ». Le dessin, c’est l’évocation. Ça peut même être abstrait avec juste des formes. Et puis, il y a le trait, la technique de l’artiste. Ça interroge notre imaginaire. C’est comme effleurer quelqu’un de façon involontaire, ça créée des émotions étonnantes.

salon du dessin érotique - Jojo Wang, Trip in Wonderland 1, 21,5 x 14 cm, encre de Chine sur papier, 2011
Jojo Wang, Trip in Wonderland 1, 21,5 x 14 cm, encre de Chine sur papier, 2011

Est-ce que tu as choisi une thématique particulière ? En quoi cette édition est différente de celles des années passées ?

Il n’y a pas de ligne bien définie mais toutes les œuvres ont été renouvelées bien sûr. C’est la façon dont les gens voient les dessins érotiques qui diffère d’une année à l’autre, suivant le contexte extérieur. Cette année, c’est involontairement plus provoc parce que il y a eu la polémique Balance Ton Porc. L’année dernière, la liberté de l’érotisme était une résistance face aux attentats, à l’obscurantisme. Notre époque est propice à la transgression. Si j’avais organisé le salon dans les années 70 où la sexualité était partout, personne n’y serait allé, ça n’aurait rien transgressé.

Depuis 6 ans, y a t-il une tendance qui se dessine dans les représentations ?

Il y a toujours peu d’hommes représentés. Les femmes sont souvent dessinées avec des animaux ou des végétaux.

salon du dessin érotique
Anya Belyat-Giunta, Licking Drawing #1, 18 x 24 cm, graphite, crayon de couleur et crayon liquide sur carte, 2017
salon du dessin érotique - Lia Schilder, The Dinner, 33 x 50 cm, Acrylique et stylo-bille sur papier, 2018
Lia Schilder, The Dinner, 33 x 50 cm, Acrylique et stylo-bille sur papier, 2018

Cite-moi des artistes côtés qui seront exposés…

Vincent Corpet, Frédéric Léglise, Anya Belyat-Giunta, Anne Von Der Linden, Cheyenne Schiavone, Alice Sfintesco, Cendres Lavy. Mais on peut trouver des œuvres originales, très belles, à partir de 40€.

Des œuvres étonnantes ?

Matthieu Crimersmois a réalisé l’Origine du Monde de Courbet avec une imprimante 3D, des petites sculptures blanches que l’on colle au mur.

Qui est ton public ?

Au début, quand j’ai commencé à organiser le salon du dessin érotique, je pensais qu’il n’y aurait que des vieux messieurs libidineux. Finalement, ce sont plutôt des jeunes femmes de moins de 30 ans. C’est surprenant, tu verras !

Cette année, la grande nouveauté, c’est un parcours dans Paris, dans différentes galeries, des restaurants mais aussi des commerces…

Oui, ça démarre dans une poissonnerie de la rue Oberkampf, Julie Dalmon y exposera ses dessins sur huîtres.

salon du dessin érotique
Julie Dalmon, Les Oubliées, graphite sur huître,

Une visite des différents lieux est organisée en vélo et maillot de bain par l’artiste Guillaume Dimanche, donc le dimanche 17 juin. Bon, on n’a pas le droit de se balader en maillot dans Paris, je ne sais pas trop comment ça va se passer, on verra, c’est l‘aventure !

Salo VI, Salon du dessin érotique

111 bis boulevard de Ménilmontant, 75011 Paris

Du 15 au 18 Juin 2018

Horaires VSD : 11h – 20h – Lundi: 11h – 18h

Entrée : 3 €

Réservé aux plus de 16 ans

http://www.salo.salaisons.org

[email protected]

salon du dessin érotique - Sandra Martagex, L'homme sans coeur, 21 x 13 cm, feutre sur papier, 2017
Sandra Martagex, L’homme sans coeur, 21 x 13 cm, feutre sur papier, 2017
salon du dessin érotique - Anne Van Der Linden, Extatique, 16 x 24 cm, encre de chine sur papier, 2016
Anne Van Der Linden, Extatique, 16 x 24 cm, encre de chine sur papier, 2016

Rose c’est la vie : parcours érotique dans Paris

Charly, L’artisan Poissonnier, 44, rue Oberkampf, 75011 Paris Artiste invitée : Julie Dalmon, vernissage le samedi 26 Mai 20h30 – 22h Jusqu’au 31 Juillet 2018 9h ->13h / 16h30 ->20h

Space In Progress, Julio Artist-run Space 13 rue Juillet, 75020 ParisAssemblage#12 : artistes invités: Paola Vega, Valentina Dotti, Nicole Lily Rose, vernissage le 2 juin à partir de 17h. Du 14 au 17 Juin, JVS : 15h – 19h – Dimanche : 15h – 18h

Galerie de la Voûte, 42 Rue de la Voûte, 75012 ParisArtiste invitée : Chloé Julien, jusqu’au 30 Juin, vernissage le 7 Juin

Galerie Thierry Marlat 2, rue de Jarente 75004 Paris, « Ni Dieu ni Maître », Marlagor, Susanne Srassmann et Stéphane Trois Carrés, Franck Hommage, Jay Alansky, Arnaud Cohen, Marcus Kreiss , vernissage le 15 Juin, commissariat Elisabeth Kepler, 14  au 18 Juin : 11h – 20h, Lundi : 11h – 18h

Galerie Ycone, 19 Rue Notre Dame De Nazareth, 75003 Artistes invités : Joël Hubaut, Fred Forest, Pascal Lièvre, Bruce Labruce, Les Criminels David Blair, John Sanborn et URL Fighters, ShR Labo, Chloé Silbano, vernissage le 15 Juin, commissariat Gwenaël Billaud + Soirée Salo VI aux bains douches

Le Shakirail, 72 rue Riquet 75018, Paris « Désirs souples et figures molles. Frontières élastiques et jouissances plastiques. Corps malléable et territoires extensibles. » Vernissage le 16 Juin à partir de 16h et ouverture le 17 Juin de 10h à 22h. Commissariat de Lucie Camous

Chez Alberto Sorbelli, 25 rue du Moulin Joly 75011, Paris

Interphone “GIO », Artiste invité : Marcus Kreiss, VSD 14h – 20h, portraits et nus en direct

Progress Gallery, 4 bis Passage de la Fonderie, 75011 Paris : uniquement le 17 juin

Salve Regina restaurant, lectures de l’Art du Maujoin par Françoise Dax-Boyer, 103 rue des Haies, 75020 Paris

Lovelo avec Guillaume Dimanche, visite du parcours érotique en vélo et en maillot (de bain) : 17 juin

salon du dessin érotique - Rita Renoir, bouche gourmande, 30 x 30 cm, impression sur papier Hahnemülhe, 2017
Rita Renoir, bouche gourmande, 30 x 30 cm, impression sur papier Hahnemülhe, 2017
Salon du dessin érotique - Marie-Pierre Brunel, Skene, 14 x 20 cm, Encre de chine sur papier, 2018
Marie-Pierre Brunel, Skene, 14 x 20 cm, Encre de chine sur papier, 2018
salon du dessin érotique - Lyne Vermes, Gun, 100 x 90 cm, technique mixte : acrylique, pastel et encre, 2018
Lyne Vermes, Gun, 100 x 90 cm, technique mixte : acrylique, pastel et encre, 2018
salon du dessin érotique - Sylvester Engbrox, Kamikaze Sperm, 81 x 100 cm, huile sur toile, 2018
Sylvester Engbrox, Kamikaze Sperm, 81 x 100 cm, huile sur toile, 2018
salon du dessin érotique - Cheyenne Schiavone, Delicatessen, 68 x 88 cm, Aquarelle et feuille d'or sur velin, sous-verre en chêne massif, 2018
Cheyenne Schiavone, Delicatessen, 68 x 88 cm, Aquarelle et feuille d’or sur velin, sous-verre en chêne massif, 2018
salon du dessin érotique - Frédéric Fontenoy - tirage argentique - 26,5 sur 20
Frédéric Fontenoy – tirage argentique – 26,5 sur 20
salon du dessin érotique - Joël Person, (E)pris
Joël Person, (E)pris – encre de chine et pierre noir sur papier,

Et je figure sur l’un des dessins de cette oeuvre dédiée aux femmes pénétrantes si, si !

salon du dessin érotique - Joël Person, (E)pris #2, encre de chine et pierre noir sur papier, 25,4 x 25,4 cm, 2018
Joël Person, (E)pris #2, 25,4 x 25,4 cm, 2018

À gauche mon amie, la dominatrice Axelle de Sade et à droite, c’est moi.

Venez me voir sur le stand Paris Derrière. Promis, vous ne vous retrouverez pas comme soumis tutu sur le dessin. Ça me fait super plaisir de vous rencontrer ou de revoir ceux que je connais déjà !

 

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Salon de la littérature érotique : les nouvelles plumes du cul

Quels sont les visages de celles et ceux qui écrivent sur le...
En lire plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.