Soirée Fantasmes et Soumissions : Mélange explosif pour moments jouissifs !

Après la Latex Addict, direction La Fantasmes et Soumissions. C’est une soirée BDSM où se retrouvent toutes les couches sociales, toutes les orientations sexuelles et tous les genres. Parmi les créatures : femme à queue de renard, jeune homme soubrette, domina à la main leste et papy avec slip autour du cou. Gare à vos fesses, c’est parti !

C’est Eric, l’organisateur de la Fantasmes et Soumissions, qui m’accueille très chaleureusement. Ça fait une paye que je ne l’ai pas vu. Ce grand type souriant gérait il y a plus de 10 ans L’Indépendance, une salle d’événements costumés et décadents qui appartenait à des proches du parti communiste. Eric m’explique comment l’aventure a pris fin : « Quand Sarkozy est arrivé au pouvoir, étrangement, une commission de contrôle et de sécurité nous a tout à coup demandé une mise aux normes qui exigeait un tel chantier, que nous n’avions d’autre choix que de mettre la clé sous la porte. Mais, tu vois Emma, j’ai repris mes activités ici, généralement tous les premiers samedis du mois. Pose tes affaires sur les cintres des portants.» Le vestiaire est en libre service, comme à la maison, confiance totale donc. Juste à côté, une fille se délasse dans un jacuzzi, surveillée de loin par son maître adoré.

Nous descendons un escalier qui nous mène à l’espace sur plusieurs niveaux, décoration bois, filets d’acier en guise de balustrade et quelques végétaux. Un niveau inférieur abrite un billard au tissu peau de panthère.

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

À l’étage au dessus, une dame est attachée sur une Croix de St-André, deux longues planches en forme de X, les mains se fixent en haut. Il est aussi possible d’immobiliser les pieds, pour encore plus d’abandon. La femme est quasi nue, elle ne porte que des bas et un plug anal où est fixé une queue de renard très fournie. Elle dandine ses fesses en rythme avec les coups de martinet. Le plaisir est intense. Dans une société qui ne supporte plus l’inconfort et la frustration, le SM est une façon parmi d’autres de retrouver des sensations, de se sentir vivant.

Au bar, esprit à la bonne franquette, tout le monde se sert à volonté, alcools ou softs.

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Il y aussi de la pizza, des canapés, de la soupe de poisson et des pâtisseries (le loft est équipé d’une cuisine). Ce qui rend les prix de la Fantasmes et Soumissions all inclusive assez intéressants par rapport à d’autres (60 € pour un couple, 80€ homme seul, 20€ femme seule et 3ème genre.)

Eric m’explique qu’il tient à ce que la festoyade ne soit pas trop élitiste : « il y a ici des ingénieurs, des juristes, mais aussi un employé de compagnie aérienne, un conducteur de la RATP, un manutentionnaire, c’est le mélange qui donne l’ambiance bon enfant, pas prise de tête. » Dans un coin, sur des canapés de cuir, se prélasse un groupe de sept ou huit personnes, toutes habillées sexy de façon plus ou moins extravagante, comme un homme black en boniche version Charlotte au fraise, robe de vinyle rose bonbon. Super cute, non ?

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Si chacun a fait un effort, c’est moins looké qu’à la soirée Latex Addict, ici il faut se sentir à l’aise dans ses gestes, une opportunité d’action peut surgir n’importe quand. Un barbu se fait caresser les parties par dessus le pantalon par une fille à ses pieds. Avec d’autres autour, il joue à un jeu de société fait main par des habitués, une sorte de jeu de l’oie où les gages consistent à prendre des fessées. Les règles sont faites de telle sorte qu’il est impossible d’y échapper !

Sur la mezzanine, un autre groupe fête l’anniversaire d’une dame transgenre blonde en robe pailletée. Du coup, voilà qu’elle m’offre une coupe de champagne. Merci Madame ! C’est là que ça se complique pour Tutu. Il est interpellé par une domina, pantalon de cuir et décolleté, simple et classe. Elle a l’air de bien le connaître. Sauf que cette andouille de Tutu, atteint d’Alzheimer, ne se souvient de rien, pas même de son prénom. Voilà ce que c’est de racoler auprès de toutes les maîtresses de Paris ! Le cerveau ne suit plus. La dame est très vexée. Le soumis joufflu panique et transpire comme un veau. Il ne pouvait échapper à une gifle bien sentie !

Je bavarde avec Lionel, veste en cuir sans manche et chapeau de cow-boy. Cet ancien militaire à la retraite est plutôt du genre à manier la badine: « quand je me suis séparé de ma femme, j’ai décidé d’enfin assumer mes envies SM, et là, ma vie a vraiment changé. Je me sens aujourd’hui beaucoup mieux dans ma peau ». Avez-vous trouvé une soumise ce soir ? « Pas pour l’instant, mais je ne suis pas obsédé par cette recherche. Plus on est tendu vers le but d’une rencontre, moins on a de chance d’y parvenir. Il faut laisser le hasard qui fait toujours bien les choses. »

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Près du bar, une fille gainée de cuir et de chaines, s’accroupit sur le visage d’un garçon, ce dernier recueille l’offrande dorée. Quelque minute plus tard, il ne reste de la scène qu’une petite flaque.

Papy Michel, 80 ans, déambule à petits pas, tout sourire, avec son slip autour du cou en guise de foulard. Pratique pour ne jamais l’égarer ! Il confie à Tutu : « mon truc, c’est la fessée et rien que ça. L’autre fois, je suis allé dans une soirée où il n’y avait que des routiers avec des grosses paluches, j’étais comblé. Tu devrais essayer ! » Tutu : « Pourquoi pas, je me laisse le temps de la réflexion tout de même… »

Contrairement à d’autres soirées, la Fantasmes et Soumissions est ouverte à toutes les sexualités. Cyril, jeune gay, très beau mec aux muscles secs, me confie : « je ne suis pas sectaire. J’avoue ne pas être très fan des backrooms gays, trop sombres et trop glauques à mon goût. Ici, ce que j’apprécie, c’est que les gens pratiquent lumière allumée. Et puis, il y a beaucoup de créativité, d’humanité dans les échanges. » Cyril semble assez pote avec Louise, un jeune homme de 28 ans, travesti en soubrette, son visage est couvert de fond de teint avec triple couche de rouge à lèvre. Dans la vie, quand il ne se déguise pas, le garçon est développeur informatique. Pourquoi un tel accoutrement ? : « Déjà, je suis hétérosexuel, et comme j’aime les femmes, j’ai envie de leur ressembler. Si j’ai choisi cette tenue, c’est que j’ai envie de rendre service. Bon, je ne te cache pas que je préfère donner de mon corps que de faire le ménage ! Mon grand fantasme, c’est de me retrouver sous le joug d’une domina, qu’elle me traite comme une femelle de bas étage. Avant tout, je cherche un rapport cérébral, je ne suis pas du tout maso, je n’aime pas prendre des coups. » Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Dans un coin de la piste de danse, trône une cage aux barreaux tordus avec harmonie, décorée de cordes enroulées autour. On peut tenir debout à l’intérieur.

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Un couple y batifole. Monsieur prend Madame par derrière, cette dernière porte un bâillon-boule. Elle s’abandonne sous les tendres va-et-vient. Son maître autorise un gars qui passait par là, à lui caresser les seins.

Sur le dancefloor, ça chauffe ! Sur le titre de Mylène Farmer Sans contrefaçon, je retrouve la femme quasi nue, avec la queue d’animal qui lui sort des fesses. Elle jappe, se frotte sur les jambes d’un homme en vinyle des pieds à la tête. C’est une expérience d’animalisation, une manière de retrouver ses instincts, de ne plus penser à rien. La renarde finit par le faire tellement apprivoiser qu’elle se laisse fouetter les seins très fort. Une vraie masochiste ! L’apothéose suivra : pour je ne sais quelle raison, la belle sauvage ainsi que trois hommes, dont Papy Michel qui a flairé le bon coup, se retrouvent à quatre-pattes les fesses en l’air, offertes à une fouetteuse et deux fouetteurs. Jubilation des deux côtés du manche.

Fantasmes et Soumissions soirée BDSM

Les martinets tournent sans cesse et diffusent une légère brise, comme une caresse rafraichissante au milieu du bouillonnement des corps exultant.

(Toutes les photos sont issues de la soirée)

Prochaine Fantasmes et Soumissions le 10 mars. Toutes les infos ici

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Soirée Fantasmes et Soumissions : Mélange explosif pour moments jouissifs !

Après la Latex Addict, direction La Fantasmes et Soumissions. C’est une soirée...
En lire plus

Laisser un commentaire