Plaisir prostatique : juste un doigt… merci !

Paris Derrière ne pouvait décemment passer à côté du sujet ! Pas toujours facile de convertir son époux, compagnon ou sexfriend aux joies du doigt dans l’anus. La question est sensible, certains craignent de perdre leur virilité. Parfois, c’est la fille qui rechigne, estimant qu’elle ne verra plus son homme comme avant. Le poids des préjugés est encore assommant. Avec Maryssa Rachel, voici des astuces pour partager de bons moments à deux autour du plaisir prostatique, et ce à toute heure !

13339721_133556010382638_5620681832536002605_n

On se calme ! il n’est pas question d’utiliser le parapluie anal tiré du film Le Dictateur, avec Sacha Baron Cohen, quand le héros, pastiche de Kadhafi se fait torturé par la CIA.

Capture d’écran 2016-06-12 à 18.25.44Capture d’écran 2016-06-12 à 18.17.11

Il ne s’agit que d’un petit doigt gracile dans votre intimité, Messieurs, détendez vous… Est ce que cela fait de vous un sodomite ? Un bi ou un gay ? Non, évidemment !

Bon les filles, si le mec vous dit « non », c’est « non », comme dit Miguel de la boutique Démonia, très achalandée en plugs anals « ne jamais forcer personne. »

D’un autre côté, certaines femmes refusent de donner ce plaisir à leur homme par crainte que ces derniers perdent leur plumage de mâle pénétrant. D’autres nanas le pratiquent sur leur partenaire juste « pour leur faire plaisir » sans elles même en prendre. Autant ne pas le faire alors..

D’autres encore disent que « c’est sale », et pourtant leur partenaire, lui, ne se gêne pas pour explorer leur plaisir anal à elles. Bien évidemment, l’hygiène va de soi et pour un petit doigt, une simple douche en profondeur suffira nettement. Chaque partie du corps, lorsqu’elle est propre, n’est de ce fait « pas sale » surtout à si on explore ces plaisirs avec envie.

Qui dit doigt dans l’anus, dit plaisir prostatique, le fameux point P des messieurs. Avant toute chose, il est bon de rappeler que le pénis que nous voyons, n’est que la partie visible de l’iceberg. En effet, un tiers du pénis est situé à l’intérieur du corps de l’homme. La prostate quand à elle, se situe sous la vessie. Et pour aller stimuler cette partie là, il faut bien commencer par trouver une entrée. Et les hommes n’ont pas plusieurs portes d’accessibles.

mosaicul

Mise en situation : par exemple, Monsieur est allongé sur le dos, les genoux un peu repliés. Madame est à genoux ou assise entre les cuisses de son cher et tendre.

Le plaisir anal, ça se prépare. C’est là qu’avec l’index, vous stimulez la petite étoile de votre partenaire en crachant préalablement dessus ou avec du lubrifiant. Si vous êtes novice autant commencer doucement pour petit à petit y aller encore plus en profondeur.

L’homme doit accueillir votre doigt qui se retrouve même aspiré. Une fois la porte déverrouillée, la femme remonte un peu vers le nombril, donc vers l’avant en pliant son doigt, et elle va alors entrer en contact avec la prostate, la fameuse petite tomate cerise, et Dieu sait qu’en ce moment, c’est la saison ! Elle va stimuler cette partie là avec délicatesse, en jouant avec, et normalement, magie ! La prostate va se gonfler de plaisir. Hum !

giphy

Madame veillera évidemment à bien observer les soubresauts, les frissons et le regard de son partenaire. Monsieur devra faire confiance et Madame ne devra pas y aller comme une bourrine.

Le partenaire peut en même temps se masturber. Les filles les plus habiles peuvent essayer de s’en charger, une main sur la banane et l’autre sur la tomate cerise. Plaisir garanti.

Que ressent notre ami l’homme ? Une grande chaleur, qui montera du bas de son dos et tout le long de la colonne. Il explosera d’une jouissance très intense. Une fois l’orgasme terminé son corps sera parcouru de frissons et de spasmes agréables, le cerveau chamboulé, il flottera, son corps sera léger comme l’air. Essayez et vous m’en direz des nouvelles, foi de Maryssa ! Bon, ça marche pas forcément du premier coup, comme beaucoup de chose dans la vie !

Le problème des ongles ! Je vous entends déjà…  Gant de latex ou préservatif, ça rassure tout le monde et c’est plus hygiénique. Et si vous avez eu la malchance de tomber, comme moi dernièrement sur une esthéticienne qui vous a niqué les ongles, en les ponçant comme une malade, pour enlever par exemple du vernis semi permanent, deux possibilités: soit vous lui intentez un procès, soit vous vous dites que vos ongles sont mous pour au moins 3 mois et qu’au moins, vous ne ferez pas mal aux parties sensibles de votre partenaire. Toujours voir la bonne fesse, pardon face cachée des choses…

Le tumblr de Maryssa Rachel ici

Tags de cette page
, ,
Plus d'articles d' Maryssa Rachel

Plaisir prostatique : juste un doigt… merci !

Paris Derrière ne pouvait décemment passer à côté du sujet ! Pas...
En lire plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.