Couple : Dingue de jalousie

Elle fouille dans son portable, il épluche le réseau social de sa belle, elle a mis un mouchard dans le portable de sa nana, il fait suivre son mec au drugstore. Elle flippe de tout, il se fait des films : bref, quelques soient nos orientations sexuelles, quand la jalousie pointe le bout de son nez c’est le début de la fin… Les conseils de Maryssa Rachel

13339721_133556010382638_5620681832536002605_nAu début, il y a la fameuse étape de « la lune de miel ». C’est le moment ou les amoureux roucoulent ou se bécotent sur les bancs publics, bancs publics, bancs publics… On se suffit à nous-mêmes ; on ne marche pas on vole ; on flotte, un sourire béat et ridicule pendu à nos lèvres. Nos potes disent qu’on a l’air con voir même qu’on est devenu débile depuis qu’on est amoureux. Mais nous on s’en fout. Nous, on attend des heures un petit message sur le portable ou l’écran d’ordinateur. Nous, on a juste besoin d’entendre sa voix le matin pour que tout aille bien. Nous, on pourrait passer des heures assis sur un banc juste à le regarder. Nous, on est heureux, légers. La vie est si belle, si parfaite depuis qu’on l’a rencontré… et notre Aimé est si formidablement «Idéal ». Mais… « Nous c’est une illusion qui meurt d’un éclat de rire en plein cœur … », merci Hervé Vilard.

Après environ neuf mois, trois jours, six heures et dix-huit minutes, la passion laisse place à l’attachement, merci ocytocine. On bascule d’un état passion à un état d’amour classique. Malheureusement, parfois, lorsqu’on sort trop violemment de la bulle « lune de miel » tout explose et vole en éclat … c’est la rupture ou le fameux break.

13327525_133535757051330_7478020491792139723_n-1

Après les neuf mois, trois jours, six heures et dix-huit minutes, non c’est une blague, le cerveau se remet en branle, on reprend possession de nos esprits, notre amoureux ou amoureuse devient un homme normal une femme normale. Ses petits défauts qui nous semblaient si mignons commencent à nous taper sur le système. On commence à douter de sa parole, et là, on se met à devenir le plus grand scénariste de comédie dramatique. Elle commence à douter de ce qu’il dit ; lui, la harcèle parce qu’elle ne répond pas de suite au téléphone. Elle se met à demander à une copine de draguer son mec sur le réseau social pour voir comment il réagit. Il le suit lorsqu’il dit qu’il va chez sa mère. Elle l’étouffe lorsqu’elle rentre du travail en lui demandant avec qui elle a mangé à midi….

La jalousie… oh la jalousie. Peu importe notre orientation sexuelle, peu importe nos jeux amoureux, il est relativement rare de ne pas passer le petit cap de la jalousie. Que celui qui n’a jamais été jaloux me jette la pierre. Oh oui, jetez-moi la pierre…

La jalousie c’est ce petit poison qui te fait couler les yeux lorsque tu imagines Paul en train de se taper la voisine du troisième étage.

IMG_5631

La jalousie c’est la haine qui augmente lorsque t’as vu dans le portable de ta belle, un message « ambiguë » d’un certain Sylvain et le pire c’est quand elle a souri en te disant « c’est juste un copain, même s’il m’a écrit « t’es bonne ma belle » ».

La jalousie se sont ces battements de cœur qui te donnent la nausée, se sont les colères que tu enchaines en imaginant que tu peux perdre ton aimé. La jalousie c’est aussi ce poison qui détruit l’amour passion. C’est tout sauf une preuve d’amour. La jalousie c’est la non confiance en soi, la non confiance en l’autre et même parfois la peur que l’autre se mettent à avoir les mêmes pensées adultérines que nous. Effectivement, les plus grands jaloux sont souvent les plus infidèles.

On pourrait imaginer que libertinement parlant, la jalousie n’existe pas, c’est faux. Ce n’est pas parce qu’on est libertins ou libertines qu’on a trouvé le vaccin anti-sentiments parasites. Dans ces couples là, il y a aussi des codes, des règles, on ne fait pas n’importe quoi, n’importe comment avec n’importe qui. Un jour, tu peux te taper un plan orgiaque avec ton homme. Ce jour-là, tu ne sais pas pourquoi, mais tu te sens un peu fragile…Tu vois ton mec baiser avec une belle blonde aux formes généreuses, toi tu vas avoir tes règles tu te sens grosse et disgracieuse… et là, sans que tu t’y attende, malgré toute la liberté et l’amour que vous vous portez, tu sens la petite bête immonde, infâme grignoter ton cœur. Et puis, chez les libertins aussi, il y a du mensonge, des tromperies, si, si je vous assure…

13332861_133535797051326_8025746751116426406_n

Il n’y a pas d’âge dans la jalousie. Il n’y a pas de moment non plus. Certains pourront dire « moi je ne suis pas jaloux » et comme ça sans crier garde, ça leur tombera dessus…

Cependant, la jalousie peut aussi avoir de bon côté lorsqu’elle est maîtrisée, contrôlée et lorsqu’on sait juste en jouer comme il le faut. C’est ce que j’appelle la jalousie « positive ». C’est le sentiment qui nous rapproche de notre aimé ; c’est le sentiment qui nous fait l’aimer encore plus fort. C’est le petit quelque chose qui commence dans le cœur pour finir à démanger l’entrejambes, lorsqu’on voit notre amoureux se faire draguer par une autre personne… Personne n’appartient à personne, c’est vrai, mais dieu qu’il est bon de regarder droit dans les yeux le mec ou la nana qui vient de brancher son partenaire de vie, le regarder droit dans les yeux en lui lançant un petit message du style « c’est avec moi, qu’il, elle baise ce soir… »

La peur, la colère, les crises n’empêcheront pas ta Julie ou ton jules d’aller baiser ailleurs si l’envie lui prend. Donc à quoi bon se masturber le cerveau en imaginant des choses qui font mal, alors qu’on a d’autres trucs plus importants à faire.

13312695_133535777051328_7602896767176182148_n

Pour éviter la jalousie, il y a quelques petites choses à mettre en pratique. Juste une gymnastique de l’esprit pour ne pas tomber dans la folie.

  • Ne pas taxer son portable pour regarder les messages
  • Ne pas attendre qu’elle ait le dos tourner pour checker son FB
  • Ne pas avoir envie de poser un mouchard pour la suivre
  • Ne pas écouter derrière les portes lorsqu’elle parle à sa meilleure amie
  • Ne pas l’étouffer constamment de questions relous.
  • Balayer les idées et pensées négatives, se détendre, et en période de grosse crise, trouver une distraction pour ne pas penser qu’elle ou il pourrait te quitter. On donne une pomme au gosse pour les faire arrêter de pleurer, tu devrais peut-être essayer18381493-un-gros-homme-est-en-se-forcant-a-manger-une-pomme-sur-fond-blanc

Quant aux « ex » jaloux à en crever, qui passent leur temps à éplucher ton réseau social, ou à t’envoyer des messages remplis de colère pour essayer de te faire réagir, ne perds pas ton temps bloque-les tout simplement. Ne prends pas leurs « maux » au premier degré c’est leur égo qui parle, quoi de plus humiliant que de se voir « remplacé » par un autre ? Tu n’as pas besoin d’entendre leurs « t’es un parasite », « je m’en branle de ta vie sexuelle mais dis-moi avec qui tu baises », « de toute façon tu t’es bien foutue de ma gueule tu ne m’as jamais aimé » etc, etc, etc… il s’agit de ton ex, pas de ton actuel. Et de toute façon leur répondre ne servira à rien, puisque plus tu répondras et plus ils te pollueront.

Il n’y pas meilleur scénariste qu’une femme ou un homme jaloux. En couple, lorsque tu sentiras la petite pointe qui fait mal appuyer sur ton cœur, essaye de te replonger dans tes souvenirs. Rappelle-toi la toute première fois que tu l’as vue en train de danser la zumba avec son soutif sur la tête à la soirée de Mireille. La fois où il t’a fait faire un tour de grande roue à Bruxelles. La première fois où tu as posé tes lèvres sur les siennes. Rappelle-toi de vos débuts, de votre lune de miel, de l’époque où tu avais en confiance en elle, l’époque où elle avait confiance en toi…

Pensez à regarder en arrière pour aller de l’avant. La confiance est indispensable… et avec la confiance pas, ou peu, de jalousie…

art-en-faisant-l-amour-1

Le tumblr de Maryssa Rachel ici