Expo L’Art du nu : filles en cascade

AgnusDei - Expo L'Art du nu

La suite de mes pérégrinations dans le Paris CULturel, érotique et HOThentique, entre nudité et humidité à l’expo L’Art du nu. Suivez moi, on y va !

Il est déjà tard, il fait nuit noire et il pleut quand je me pointe à la fin du vernissage « The place to be », de l’expo L’Art du nu organisée par le très classe magazine Normal, à la galerie Le Ballon Rouge dans le Marais. Les lieux sont super clean, les oeuvres bien exposées et de qualité. L’assemblée est invitée à partager une bière artisanale, plutôt des beautiful people, artistes branchés et filles belles et trendy. Voici une sélection des photos exposées :

L'Art du nu
Martial Lenoir
L'Art du nu Irina Ionesco
Irina Ionesco
Laffitte-anonymat06 L'Art du nu
Alexandra Laffitte
la-commune L'Art du nu
la commune
Normal_Magazine_art_du_nu_Martial_Lenoir L'Art du nu
Martial Lenoir

N’oubliez pas la salle du fond de l’expo L’Art du nu. Elle est un peu planquée. C’est là que vous trouverez les clichés acrobatiques de soumises immortalisées par mon pote Frédéric Fontenoy.

Son décor, l’une des pièces de son appartement, est toujours à peu près le même : papier peint au mur, tapis, table, fauteuil, tabouret… J’avais fait venir l’émission TV Paris Dernière sur Paris Première où l’on découvre comment Fred travaille.

1763-okweb L'Art du nu
Frédéric Fontenoy
1375-okweb L'Art du nu
Frédéric Fontenoy
1852 okweb L'Art du nu
Frédéric Fontenoy

Ces mises en scène méticuleuses ont été plagiées par un photoshopeur sans scrupule au bénéfice de Madonna. J’avais déjà raconté l’affaire sur le blog. Ce qui est devenu à notre époque un gage de qualité. Si tu es artiste et que tu t’es pas fait piquer tes idées par Madonna avant l’âge de 50 ans, bah t’as raté ta life !

1744-madona

Du coup, les frais d’avocat, c’est pas donné ! D’où le recours au crowdfunding pour publier un livre qui reprendrait une décennie de travail. L’ouvrage baptisé Inside, ne pourra voir le jour que si la campagne de financement participatif, permet de réunir la somme nécessaire d’ici la fin avril. Jacques Henric, critique d’art et époux de Catherine Millet qualifie l’univers de Fred de « ménagerie humaines évadée de quelque cercle de l’Enfer de Dante.” Alors si vous aimez cette folie très inspirée de Hans Bellmer et Bataille, envoyez vos dons ! Lien vers la campagne.

Concernant l’ensemble de l’expo, dommage qu’il n’y ait, comme souvent, quasi que des filles à poil et trop peu d’hommes. L’un des rares :

timeofwar03 L'Art du nu
Time of war

Parmi les photographes exposés, on compte trois nanas dont Irina Ionesco. Quand à des oeuvres montrant des mecs dans le plus simple appareil, vus par des artistes femmes, et bien, il n’y en a pas. Et je ne suis pas la seule à me plaindre. Comme dirait Léa Salamé, « c’est mon seul bémol ». C’est vrai que de telles visions auraient pu donner une demi molle aux nanas présentes, bon façon de parler ok. Cela dit, il y aura bel et bien un match retour. Il faudra patienter jusqu’au 1er octobre où le magazine Normal inaugurera dans la même galerie une expo avec cette fois, que des hommes nus !

Au détour d’une paire de seins au garde à vous (en photo), je tombe sur un très bon ami de fiesta déviante, un artiste également d’assez haut niveau, et qui a découvert récemment les joies de l’uro. Son initiation s’est déroulée à l’occasion d’une soirée dans un bel appartement avec vue imprenable sur Notre Dame. Je venais d’arriver et me voila à visiter les nombreuses pièces. J’ai ouvert une porte et là, bien mal m’en a pris, je suis tombée sur la salle de bain où le petit malin était allongé dans la baignoire. Pas moins de trois filles réjouies et hilares, se tenaient debout au dessus de lui, un pied sur chaque bord, et bien sûr, les demoiselles s’ingéniaient à vider sur lui leur vessie. Golden shower version chutes du Niagara. Et je revois sa petite tête émergée sous les guibolles des nanas, pour voir qui venait troubler ce délire liquide.

GoldenShower

Désormais, à chaque fois que je le croise, il ne peut s’empêcher de prôner la « pipi attitude » :« Emma, je te le redis, 2016, c’est l’année de l’alèse ! » Et il se met à tripatouiller son smartphone et à trépigner. « Emma, regarde, y a même un article très sérieux, qui explique qu’en pissant sous la douche chaque matin, tu sauves la planète ! » En effet, une université britannique a calculé qu’un tel acte militant permettrait d’économiser l’équivalent de pas moins de 26 piscines olympiques par an ! A chaque fois qu’un individu évite de tirer la chasse au moins une fois par jour, on économise 4.380 litres d’eau potable par an. Eh bé, tout ça semble très convaincant ! Hélas Darling, je n’ai pas envie là, maintenant ! Laissant mon ami à sa déception, je sens qu’il est temps de m’enfoncer encore un peu plus dans les profondeurs du Paris qui étonne, détonne et vibrionne. La suite bientôt sur le blog !

Expo L’Art du nu jusqu’au 10 mai, Galerie Le Ballon Rouge, 10 rue des Gravilliers, Paris 3

Tous les jours, de 10h à 12h et de 13h à 19h

Mes virées précédentes :

1 « Cabaret électro manga et mousse party »

2 « Soumise party & extases sonores »

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Cabaret Décadent : le cirque érotico punk rock

On est loin des plumes et des paillettes. Ici, c’est plutôt dentelle,...
En lire plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.