La baize dans le jacuzzi, steu légende urbaine

Le jacuzzi fait-il partie de la panoplie indispensable de l’hédoniste parisien ?  Et bien non ! Baiser au milieu des bulles, c’est vraiment pas pratique. Enquête sur des contre-vérités et des mythes infondés, et le fond, c’est le propre de Paris Derrière.

Il est temps d’abattre quelques clichés. Si faire l’amour dans l’eau est l’un des fantasmes les plus partagés, le jacuzzi possède une aura de sensualité inégalée. De plus, c’est excellent pour le petit corps du parisien contracté par le stress. C’est spa compliqué ! Dopé par les séniors un peu tunés, le marché est en plein boom avec plus 6000 pièces commandés chaque année, et ce, malgré la crise.

Côté imagerie populaire, avouons que le cinéma offre peu de scène de sexe autour de cette thématique. Côté télé, nous avons bien Loana et Jean-Edouard du Loft. C’était il y a 14 ans. Et oui, déjà… Remontons encore le temps avec le film Scarface (1984), le chef d’oeuvre de Brian de Palma . A 1h et 52 minutes, il y a la fameuse scène du jacuzzi, où se pavane Al Pacino.

Capture d’écran 2015-07-18 à 22.50.09En arrière plan, la splendide Michelle Pfeiffer se repoudre le nez.

Capture d’écran 2015-07-18 à 22.50.04Outre le fait que coke et jacuzzi ne font pas bon ménage, et ce en raison du taux d’humidité ambiant, on peut constater que le héros ne barbote pas dans l’érotisme. Il tape la discute avec un type. Et il a bien raison. Pourquoi ?

Voilà les plaintes que j’ai souvent entendu lors de soirées libertines parisiennes en sauna club ou chez des particuliers. “Ça rappe sérieusement les genoux. Aucune position n’est confortable”.

“Le jacuzzi, c’est la plaie des voisins”, me confie Bernard, libertin bon teint, qui s’est aménagé une vaste baignoire massante dans son souplex près des Buttes Chaumont. Il ajoute avec malice “‘Le moteur fait pas mal de bruit. Il peut y avoir un petit côté méprisant quand je batifole dedans avec une jolie fille à 2h du mat. Je comprends que les gens se disent “l’enfoiré, non seulement, il fait du bruit mais en plus, il fait des cochonneries”.

db65c4db-b53e-41dc-a982-b6c7527a401f.1.10Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’eau dilue les sécrétions intimes ce qui a pour effet de diminuer la lubrification et de rendre la pénétration plus difficile. Il faut alors mettre un lubrifiant qui résiste à l’eau. Encore un gros problème : mettre un préservatif dans la flotte c’est mission impossible ! Ça doit se faire à l’air libre. Sinon, c’est bouillon de luxure…

tumblr_nqrnku2kSL1sajoh5o1_1280

Je décide donc de poursuivre mon enquête dans une bulle d’exotisme surréaliste au coeur du quartier chaud et grouillant de Pigalle. Le sauna hammam libertin le Moon City compte un maxi jacuzzi avec de bons petits jets dans une ambiance zen “Krishna”, décorée de bouddhas et de stalagtites. Une sorte de mini disneyland pour adulte.

Moon City
Moon City

Mais pour la gaudriole, vous repasserez. Les rapports sexuels, même une ptite branlette, sont interdits, pour des raisons d’hygiène. Ce qu’on comprend aisément.

J’en arrive à cette conclusion : le jacuzzi est un plaisir urbain que l’on déguste seul. A la limite avec un casque sur les oreilles.

Cependant, il faut admettre que c’est très pratique pour racoler en web cam ou pour les rendez-vous réels, emballer en mode lubrique “un petit jacuzzi avant de partir ?” Ça change du “tu montes dans ma belle caisse bb”

aetas-lumpini-bangkok-hotel-jacuzzi

La baignoire à bulle s’affiche comme un instrument de pouvoir un peu moins onéreux qu’une voiture. Si vous n’en avez pas à 50 ans… Que ceux qui ont déjà testé témoignent, que chacun mette son grain de sel de bain, qu’on alimente le fond de recherche sur le jacuzzi, symbole du capitalisme décadent, un mirage aux alouettes…