A trois on y va : voyage en eaux « trouples »

Sophie Verbeeck, Félix Moati et Anaïs Demoustier dans A trois on y va de Jérôme Bonnell

Une femme amoureuse d’un couple, c’est le scénario du beau film de Jérôme Bonnell À Trois on y va en ce moment au cinéma.

Jérome Bonnell serait-il le nouveau François Truffaut ? Oui selon  l’Express probablement en référence au triangle amoureux cher à la nouvelle vague. Quand à moi, j’ai beaucoup apprécié l’oeuvre, bien réalisée avec des images gracieuses pour un vaudeville rythmé. Je n’ai pas regardé une seule fois ma montre.

Sur le fond, le film traite un sujet mainte fois abordé dans le cinéma et la littérature. Charlotte (Sophie Verbeeck) trompe Micha (Félix Moati) avec Mélody (Anaïs Demoustier) qui attire de plus en plus Micha.

Sauf que le film prend un relief particulier dans une époque où la montée en puissance des femmes liée à la révolution sexuelle de mai 68, a profondément bouleversé les rapports au sein du couple. Infidélité, libertinage, l’heure est à la réalisation personnelle et à celle de ses fantasmes. Mais dans le film, il n’est jamais question de bisexualité ou d’homosexualité. Chaque personnage aime l’autre tel qu’il est, sans se poser de question. Ce qui fait écho aux débats sur l’identité et le mariage pour tous.

o-A-TROIS-ON-Y-VA-570

Déjà que la vie de couple, c’est compliqué, alors en « trouple »… D’autant que la société, très vite, se charge de rappeler aux velléitaires qu’elle n’est pas faite pour les polyamoureux. Contrairement aux libertins, ces derniers se placent sur le terrain des sentiments, le sexe passe après. Mais il est vrai qu’une troisième personne, si elle ne déséquilibre pas le couple, peut amener une énergie nouvelle. Toutefois, ces moments de grâce ne durent pas. En tout cas, pas dans le film.

 A ceux qui pensent que le couple est la seule référence qui existe dans le monde animal, détrompez-vous. Selon l’essai du neuropsychiatre Jean-Didier Vincent, Biologie du couple, paru chez Robert Laffont, le cygne noir d’Australie a pour habitude de vivre à trois. La femelle pond, un mâle sera chargé de couver et l’autre s’occupera du petit. Vous découvrirez aussi qu’il y a plus de 1500 espèces homosexuelles dont le lézard fouette-queue et l’escargot. Difficile d’affirmer ensuite que toute cette « débauche » est contre-nature…

Petite colonie de cygnes noirs en Australie. By Keven Law
Petite colonie de cygnes noirs en Australie. By Keven Law

Pour en savoir plus sur le polyamour :

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Salon de la littérature érotique : les nouvelles plumes du cul

Quels sont les visages de celles et ceux qui écrivent sur le...
En lire plus

2 Commentaires

  • Pour être exact, le film parle d’une femme amoureuse des deux membres d’un couple, et d’adultère. C’est du théâtre de boulevard, avec un vernis moderne. Si vous y allez pour voir un film parlant de trouple et de polyamour, vous allez être très déçus !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.