Où dîner le premier soir à Paris, avant les hostilités ? Les bons plans de Raphaële

Avant de passer à la casserole, voici où partager des orgasmes culinaires multiples. La dénicheuse de goût Raphaële Marchal nous donne ses adresses pour un voyage gastro orgasmique, hors des sentiers battus, avant une soirée hot en couleur dans la capitale.

C’est le premier plan resto avec elle, avec lui… Ah ! Les débuts ! C’est tellement bien les débuts… Il faut les soigner. “En amour, il n’y a que les commencements qui soient charmants ; c’est pourquoi on trouve du plaisir à recommencer souvent.” citation trop cute du prince Charles de Ligne, grand homme de lettre belge du XVIIIème siècle et évidemment, queutard fini.

“Les grands chefs disent souvent que la bouffe et le cul c’est la même chose” raconte la toute fraîche, toute spontanée, Raphaële Marchal. Cette futur chroniqueuse gastro, gagnante de l’émission un Diner presque parfait, était récemment aux sélections de Top Chef sur M6. Sur la toile, la parisienne pur jus de 24 ans cartonne avec son site En rang d’Onions, élu meilleur Golden Blog “food” 2014.

Raphaële, quand elle parle de bouffe, elle parle de cul : “ce que j’aime le plus avec un restaurant, c’est d’y retourner, parce que quand je sais que j’aime, j’aime encore plus quand j’y retourne, parce que je sais pourquoi j’aime. Un peu comme un un garçon qu’on a embrassé et qu’on a hâte de ré-embrasser. Je me moque de la surprise, mon plaisir c’est l’attente. Et ça pour le coup c’est une sensation de hâte que je trouve sexuelle, les papillons dans le bas-ventre quoi.”

Après une école de commerce notamment à Londres et à Amsterdam, elle enchaîne des stages chez Caïus de Jean-Marc Notelet et au restaurant Le Pur’ du Park Hyatt Paris-Vendôme. Est-ce l’influence de la porn culture propre à sa génération ? Où son gout pour la transgression ? Sous ses allures sages, Raphaële ose manier la métaphore sexuelle en partageant l’adresse du “Katsuni du croque monsieur” le croque truffe au restaurant Thoumieux de Jean-François Piège. Elle aime raconter: “J’ADORE manger avec les doigts. Je trouve que ça décuple les sensations, il y un côté sauvage et viscéral que j’aime beaucoup.

Raphaële nous donne ses bons plans pour saliver, sucer, manger, goûter, avant de monter l’escalier. Le meilleur moment parait-il.

Le Guilo Guilo, laissez-vous aller à deux à une expérience commune gastro-japonaise imprévisible, “tout sauf du sushi”. Vous ne choisissez rien, laissez vous porter. 9 plats par personnes avec toujours un petit bouillon et une crevette revisitée. Dans un cadre décontract, vous serez attablé au bar pour éviter le classique tête à tête.

DSC_3349

La crevette en deux services, incontournable !

Savourez les photos !

2011-02-05-guilo-guilo1

Faut-il réserver ? OUI !

45 € par personne (hors boisson)

Guilo Guilo – 8, rue Garreau – Paris 18ème
ouverture
Tél: +33 1 42 54 23 92
Métro : Blanche, Lamarck-Caulaincourt, Abbesses
 —————————-
– Au Passage

La taule est tenue par deux anglais, Peter Orr et Edward Delling-Williams, amateurs de hard rock en cuisine. Les mélodies qui s’en échappent, se mêlent harmonieusement au brouhaha de la salle. Au moins, la table d’à côté n’entendra pas toute la conversation, ce qui est rare à Paris, guerre du mètre carré oblige, les clients sont souvent entassés. Donc, Au Passage, vous aurez de l’intimité dans le brouhaha.
Au menu : saucisse sèche, burrata à la truffe, choux de Bruxelles à la boutargue, gigot de 7 heures à la “mint saucde” de la grand-mère d’Edward, mousse au chocolat chaude à l’huile d’olive et fleur de sel… Des assaisonnements punchy, des produits bruts et bien choisis, des associations audacieuses, vous allez jouir des papilles.

Vous hésiterez entre saucisse sèche, burrata à la truffe, choux de Bruxelles à la boutargue, gigot de 7 heures à la “mint saucde” de la grand-mère d’Edward, mousse au chocolat chaude à l’huile d’olive et fleur de sel.

aupass3152177683113978_3244794672806630905_n-e1401822486615

aupass283018978_4624917588673524010_n-e1401822538397

aupass6175687813978_1162567945153834961_n-e1401822378660

aupass575687378978_7312679864342268885_n-e140182250676335 € par personne (hors boisson)

Faut réserver ? oui !

Au Passage – 1 bis, passage Saint-Sébastien – Paris 11ème
Ouvert uniquement le soir lundi, mardi, mercredi et samedi Tél : 01 75 85 15 30
Ouvert midi et soir jeudi et vendredi
métro : Saint-Sébastien Froissard Site : restaurant-aupassage.fr

——————————–

 
L’atelier Vivanda, par Akrame : Riz de veau, agneau de lait, boudin cuit à la plancha, côte de boeuf, meilleur gratin dauphinois de Paris, sans parler des pom paillasson, une tuerie. Les pommes dauphine, le boeuf séché à la machine à jambon, le pain de Jean-Luc, le flan à la vanille… c’est tellement cosmique que ça dégage de l’endorphine. Ça plane à table. Pour terminer desserts : la tarte aux pommes, miam. Et pour l’anecdote, les couteaux sont plantés dans la table, et les photos des vaches aux murs ont été prises avec un iPhone !
311960photo8

10650011_10152463477413978_4024714894634574227_n
Raphaële et Akrame

DSC02861

Faut réserver ? Oui pour le premier service, sans réservation pour le 2ème service.

35 € par personne entrée plat dessert (hors boisson)

L’atelier Vivanda – 20, rue du Cherche Midi – Paris 6ème
ouverture
Tél: 01 45 44 50 44
métro : St-Placide

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.