2015, année de la décadence joyeuse !

Avant l'orgie - Picasso

Face à la morosité, la seule façon de résister, multiplier les plaisirs. Paris Derrière vous souhaite une année hédoniste.

2014 restera dans les annales comme celle où le cul s’est emparé du terrain politique. Le mouvement amorcé par la révolution sexuelle des années 60-70 n’a fait que s’accélerer, surtout depuis les débats sur le mariage pour tous. Merci au Printemps Français et autres mouvements du style. Grâce à eux, l’année passée, les médias n’ont jamais autant parlé de plug anal (l’oeuvre d’art de la place Vendôme), d’expo sur le zizi (pour les enfants à la Villette) et de la victoire de Conchita Wurst à l’Eurovision. Pour finir de nous convaincre, et là, les cathos tradis n’y sont pour rien, la France, pays de l’amour courtois, peut s’enorgueillir d’avoir sorti le premier best seller 100% pornographie des sentiments. Et on dit merci qui ? Merci pour ce moment Valérie !

Valrie-Trierveiler-rene-le-honzec

La révolution sexuelle 2.0 va poursuivre son oeuvre. Je le prédis dans mes boules de geisha, 2015 devrait être encore plus cul. Les sites de rencontre vont continuer à permettre aux femmes de consommer du sexe sans sentiment. Nous allons disséquer à nouveau le phénomène Fifty shade of grey avec la sortie du film le 11 février. J’entends les garçons jaloux réclamer eux aussi menottes et boule-baillon. Don’t worry, be kinky ! Ils auront droit à Emmanuelle Béart en sublime dominatrice dans My Mistress, premier long métrage de l’australien Stephen Lance. Quand aux ados, la question est : comment s’informer sérieusement sur le sexe, sans atterrir sur un site porno ou un magazine féminin, tout deux prônant la dictature de la jouissance à marche forcée. De quoi former des générations de simulatrices en puissance.

CouvMag

Et le plaisir dans tout çà ? N’est-ce pas là l’essentiel en ces temps d’actualité plus que morose ?  Alors, autant les multiplier. En 2015,  je vous promets de l’érotisme mais aussi de la bouffe orgasmique et du bien être pour vos petits corps de parisiens contracturés par le stress. Paris Derrière devient plus que jamais hédoniste. Il est un fait, la société est en pleine décadence, alors, foutue pour foutue, autant qu’elle soit joyeuse.

Tags de cette page
, , ,
Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Apéro Paris Derrière épisode 2 : billetterie ouverte !

On m’informe dans l’oreillette que cet article était très très attendu. Donc,...
En lire plus

Nous contacter ici, pour signaler un commentaire.



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.