Trop énorme !

Merci au Printemps Français de m’avoir fait découvrir le plug anal. Pour en savoir plus sur ce sex-toy, Paris Derrière, loin de se dégonfler, est allé interroger l’une des boutiques parisiennes les plus fournies en la matière: Démonia. Interview de fond avec Miguel, le responsable. Docul audio Paris Derrière

Selon Libération.fr dans cet excellent article “De Molière au «Tree» de McCarthy: 350 ans de plug anal artistique”, “Avant même le dégonflage fatal par des inconnus du Tree de Paul McCarthy, le Printemps français, mouvement mêlant militants identitaires et catholiques traditionalistes, avait tweeté : «Un plug anal géant de 24 m de haut vient d’être installé place Vendôme ! Place #Vendôme défigurée ! Paris humilié !» La question qui vient immédiatement à l’esprit est de savoir comment des catholiques traditionalistes pourraient bien savoir ce qu’est un plug anal, objet pas si répandu que ça, quand même, et qui sert surtout à dilater l’anus pour préparer à la sodomie. On a donc tendance à penser qu’ils sont intéressés par l’affaire car, si l’on n’a jamais vu de plug anal, comme l’a fait remarquer le célèbre twitto-blogueur Maître Eolas, il est impossible d’en reconnaître un dans le Tree de McCarthy.”

Sur ce, j’ai compris à quel point la force de l’art contemporain, c’est de provoquer, de questionner la société dans ses fondements. Par ailleurs, j’ai voulu en savoir plus sur le sex-toy en question. Armée de mon micro, je me suis rendue à la boutique Démonia qui possède un rayon “plug” étoffé. Interview de Miguel, responsable des lieux.

IMG_8004_OK

Démonia, 22 rue Jean Aicard, Paris 11ème