Trop énorme !

Merci au Printemps Français de m’avoir fait découvrir le plug anal. Pour en savoir plus sur ce sex-toy, Paris Derrière, loin de se dégonfler, est allé interroger l’une des boutiques parisiennes les plus fournies en la matière: Démonia. Interview de fond avec Miguel, le responsable. Docul audio Paris Derrière

Selon Libération.fr dans cet excellent article « De Molière au «Tree» de McCarthy: 350 ans de plug anal artistique », « Avant même le dégonflage fatal par des inconnus du Tree de Paul McCarthy, le Printemps français, mouvement mêlant militants identitaires et catholiques traditionalistes, avait tweeté : «Un plug anal géant de 24 m de haut vient d’être installé place Vendôme ! Place #Vendôme défigurée ! Paris humilié !» La question qui vient immédiatement à l’esprit est de savoir comment des catholiques traditionalistes pourraient bien savoir ce qu’est un plug anal, objet pas si répandu que ça, quand même, et qui sert surtout à dilater l’anus pour préparer à la sodomie. On a donc tendance à penser qu’ils sont intéressés par l’affaire car, si l’on n’a jamais vu de plug anal, comme l’a fait remarquer le célèbre twitto-blogueur Maître Eolas, il est impossible d’en reconnaître un dans le Tree de McCarthy. »

Sur ce, j’ai compris à quel point la force de l’art contemporain, c’est de provoquer, de questionner la société dans ses fondements. Par ailleurs, j’ai voulu en savoir plus sur le sex-toy en question. Armée de mon micro, je me suis rendue à la boutique Démonia qui possède un rayon « plug » étoffé. Interview de Miguel, responsable des lieux.

IMG_8004_OK

Démonia, 22 rue Jean Aicard, Paris 11ème

 

Tags de cette page
, ,
Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Candaulisme : Osez être cocu

Qui n’a jamais ressenti une pointe de jalousie excitante à imaginer sa/son...
En lire plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.