Drogues et sexe: attention au gang-bang de Bisounours !

Côté alcool et autres drogues en tout genre, Paris est une tentatrice, une terrible pousse au crime. Un petit verre, un joint, un rail ou un parachute, ça déshinibe, on est d’accord. Mais l’abus et le mélange de ces produits peuvent vite vous gâcher THE soirée qui s’annonçait pourtant mortellement torride. Avec les excès, pas de jaloux, que vous soyez mec ou nana, nuit toute pourrie garantie !

Vous avez kiffé la scène du Loup de Wall Street de Scorcese où Di Caprio sniffe un rail de cocaïne entre les fesses d’une fille ? Le type se sent le roi du monde. Cela fait des millénaires que drogue et sexe sont associés. Les deux ont le même objectif : plaisir et modification de l’état de conscience. Curieusement, j’ai eu beaucoup de mal à trouver une information à peu près fiable sur le net.  Difficile de trouver des sources médicales et c’est dommage. En attendant que je dégote un spécialiste, voilà ce que j’ai appris :

pour Madame:
  •  les drogues rendent l’orgasme plus difficile à atteindre. Déjà que c’est compliqué à jeun pour beaucoup… Cumuler avec la prise de la pilule contraceptive (plutôt connue pour faire baisser la libido, ça corse encore un peu plus la quête du St-Graal.
  • l’alcool et/ou la cocaïne entraînent  une lubrification vaginale moins abondante parceque le cerveau a plus de difficulté à envoyer les messages d’excitation au corps. Donc quand ça commence à fumer, inquiétez-vous.
pour Monsieur:
  • l’alcool ramollie votre fier phallus mais ce n’est pas tout. Le site Psychoactif cite une étude, présentée dans le British Medical Journal Open, qui a porté sur plus de 1.000 jeunes militaires âgés de 19 ans. Il en ressort que 5 boissons alcoolisées par semaine font baisser la qualité du sperme et donc réduisent la fertilité masculin.
  • le cannabis diminue la production de testostérone et de spermatozoïdes ce qui occasionne une baisse de désir sexuel, des dysfonctions érectiles et des troubles de l’orgasme.
  • la coco provoque angoisse prolongée et panne.

Contre la tragédie de la nouille, vous allez me dire, pour compenser, on peut prendre un Viagra, Cialis et consort. Mais la, attention aux accidents cardiaques. Pensez à votre partenaire de jeu. Ce n’est jamais agréable de se retrouver le matin avec un cadavre sur les bras !

Et concernant les antidépresseurs et anxiolytiques, drogues chouchoutes des français, ils sont reconnus pour avoir des effets néfastes sur la sexualité que l’on soit mec ou nana. Certains et certaines vivront une baisse significative du désir sexuel et une difficulté à atteindre l’orgasme.

Parceque si on peut plus baiser, keskonfé ? Un scrabble ? Difficile dans cet état d’aligner un seul mot. Se rappeler les blagues Carambar ? Hélas, la mémoire fait défaut quand le cerveau est bien confit dans le produit. Reste à regarder « Chasse et pêche ». Eux, ils n’ont pas de problème à les mettre, les cartouches. La loose sur toute la ligne (canne à pêche, ligne, ligne de coke, trop bien ma chute).

sources :

– un mystérieux blog qui a l’air bien renseigné spiritek.free.fr

site québecois canalvie.com

– un blog hébergé chez Rue 89 et le Nouvelobs.com

Tags de cette page
,
Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Candaulisme : Osez être cocu

Qui n’a jamais ressenti une pointe de jalousie excitante à imaginer sa/son...
En lire plus

1 Commentaire

  • Et les poppers ? J’ai lu chez votre copine Camille que ça détendait les sphincters pour la sodomie ? Là c’est ma seule référence car je suis vierge de chez vierge en matière de stupéfiants, pour une fois, ce qui est assez stupéfiant pour être signalé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.