guide : les Paris dépravés de “Monsieur Osez”

Encore un énième guide du Paris sexy ? Pas vraiment. Tout juste édité par La Musardine, Osez faire l’amour à Paris ne se contente pas de vous indiquer les lieux les plus sulfureux de la capitale des plaisirs. Ce satané recueil vous pousse aussi à y faire plein de bêtises !

Écoutez l’interview de Marc Dannam, l’auteur d’Osez faire l’amour à Paris au micro de Paris Dernière.

« Monsieur Osez » a décidé de tout déballer ! Enfin, pas tout à fait, restons polis ! Marc Dannam, le directeur de la célèbre collection de manuels sexuels (Osez la sodomie, une leçon de fellation, le sexe tantrique etc..), nous dévoile ses bons plans du Paris libertin et amoureux. Mais pas seulement. L’audace de ce guide ? Ajouter de la transgression à la transgression, des paris dans Paris. Je m’explique : le guide est ponctué de défis, gages et petits scénarios érotiques pour que les couples autochtones ou touristes profitent des lieux à fond.

Par exemple, louez une belle chambre d’hôtel. Votre miss se déguisera en soubrette et vous rendra une visite surprise « pour faire la chambre ». Mon conseil : ensuite, inverser les rôles.

Autres paris à se lancer entre amoureux :

  • Dans un club libertin, jouez les allumeurs ! Incrustez-vous dans une partouze pour n’y rester que 2 minutes, le temps de quelques caresses d’inconnus.
  • S’enfermer dans une cabine de sex-shop et se mater le pire du X, nains, obèses, mamies…
  • Pour les plus sadiques, lâchez votre époux dans une backroom gay, histoire de lui rappeler le train fantôme !
  • Pratiquer une fellation nocturne dans une jolie ruelle chargée d’histoire.
  • Le guide vous indique les plus belles statues dévêtues de Paris et vous propose de vous mettre nu (e) juste devant, en prenant la même pose, le temps de faire une photo. But ultime : ne pas se faire choper par les flics pour exhibitionnisme.

Mais, rappelons-le, le rôle du guide est d’abord de vous donner les bonnes adresses. L’ouvrage est particulièrement fourni en hôtels qui proposent un service « day use » (chambre à louer à l’heure en journée). Vous y trouverez des suites avec jacuzzi, terrasse sur les toits de Paris ou une magnifique vue sur la tour Eiffel, histoire de faire l’amour juste au moment où s’illumine la phallique dame de fer.

Osez faire l’amour à Paris est aussi très calé sur les saunas libertins naturistes. Il indique notamment ceux où les mecs seuls ne sont pas lourdingues avec les filles.

Bien sûr, le guide répertorie love-stores, boutiques de lingerie fine, de latex, cuir, cravaches et menottes. Évidemment, vous aurez la liste et la description des boites échangistes, clubs de strip-teases, théâtres, cabarets, galeries d’art et librairies érotiques. Enfin, l’auteur livre aussi quelques lieux gays « pour s’instruire » où vous bondirez devant des godes de 15 cm de diamètre. Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux et ailleurs…

Osez faire l’amour à Paris Marc Dannam La Musardine 8€10

028248-127x163

 

 

Paris Derrière

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Clubs libertins parisiens : la débandade

En plein âge d’or il y a 15 ans, la plupart des...
En lire plus

2 Commentaires

  • J’ai feuilleté le livre, et je suis aussi tombé sur la suggestion d’aller se frotter aux clubs libertins en jouant les allumeurs. Ca ne m’a pas tellement fait rire. Les clubs ne sont pas de zoo où l’on vient voir les libertins pour se donner un petit coup de frisson…

  • Je pense que le guide a voulu mettre à l’aise les néophytes de cette manière. Ce seront peut-être de futurs libertins…

Nous contacter ici, pour signaler un commentaire.



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.