Forniphilie : Franck, l’homme qui joue à Monsieur Meuble