Sandra, maîtresse d’hommes infidèles : « plusieurs de mes amants me doivent la survie de leur couple »

Alors que plus de la moitié des hommes reconnaissent avoir déjà fauté, voici « l’autre » femme ! Celle que l’on cache. Celle que l’on ne verra jamais. Celle qui pourtant recueille les confidences des hommes en peine. Sandra, la trentaine, une brune volubile aux yeux espiègles est « la maitresse d’infidèles et de libertins avec les douleurs et les douceurs que ça implique ». Sandra nous explique pourquoi ce choix mais aussi la faiblesse, les doutes, les abandons des hommes infidèles, leur épouse, la jalousie, les confidences, la surconsommation sexuelle liée aux sites de rencontre. En début d’après-midi, je la retrouve place du Châtelet au Zimmer, vieux café tout en boiserie et velours. Après avoir commandé un chocolat, elle nous dévoile l’envers du décor.

Paris Derrière : Y a t-il différents profils d’hommes infidèles ?

J’en ai fréquenté 3 types. Parfois un amant est un mélange de deux de ces profils. Il y a le queutard qui s’octroie le droit de papillonner. C’est celui qui t’appelle « ma princesse ». Il fait très peu attention au plaisir de l’autre. Il est là pour consommer. C’est souvent un mauvais coup et il te vendra du rêve sans vraiment respecter ses promesses. C’est le genre d’hommes qui te prévient 1h avant qu’il peut passer chez toi. Le deuxième profil est celui de l’homme qui s’est maqué pour ne pas être seul. Il avoue s’être marié parce que sa femme voulait bien de lui, autant dire qu’il a souci d’estime de lui. Il est prisonnier d’un mariage mais reste pour les enfants, les conventions. Il culpabilise un peu et parfois Madame a des doutes mais finalement c’est tenable à la maison alors ça ne vaut pas le coup de tout abandonner pour tenter d’être vraiment heureux ailleurs.

Et le troisième profil ?

J’y mets ceux dont le niveau de frustration a dépassé le niveau de moralité. Ils ont vraiment cru à la réussite de leur couple mais ils découvrent qu’ils ont des envies différentes de celles de leur femme. Ils veulent revivre la magie du début, retomber amoureux, vivre des expériences et ressentir. Généralement, ils n’ont qu’une seule maîtresse. C’est la girlfriend experience. Ils envisagent tout avec toi, ils se projettent, ils vont se permettre d’être jaloux. Nous partageons les sentiment, la tendresse, le sexe.

Pourquoi choisir les hommes mariés ?

Il y a 3 ans et demi, l’un d’eux que je connaissais et qui ne me tentait pas du tout au début, a réussi à me séduire à force de persévérance, je l’admirais beaucoup et me suis énormément attachée. Mais il a voulu arrêter du jour au lendemain, il n’arrivait plus à gérer ses sentiments pour moi. Je suis passée de reine à plus rien. J’ai très mal vécu ce manque. Je me suis dit que finalement, je n’avais jamais rencontré d’homme aussi passionné et attentif, c’est peut être ces frustrés de tout, de communication, d’intimité, de sensualité qu’il me faut. Ces hommes sont à fond et moi, je n’aime pas le plan plan, j’aime quand ça vit, qu’on échange, j’aime l’intensité. Du coup, je me suis inscrite sur Gleeden.

Sandra maitresse
Sandra

Et là, tu es devenue une sex addict…

Très honnêtement, j’ai eu l’impression d’avoir le pouvoir très vite. Mon annonce cartonnait et mon ego crevait le plafond niveau séduction et attentions. Mais très vite, je me suis considérée comme une pute gratuite. Tu ne prends pas forcément ton pied. Beaucoup ne sont pas dans la tendresse ou dans le plaisir de l’autre. Or moi, je suis très tactile et câline. J’ai réussi à en voir 10 en une semaine, dont 3 dans la même journée. A la fin, je me suis écroulée et je me suis mise à pleurer. J’avais le sentiment de ne plus valoir grand chose et de faire une overdose. Comme pour toute addiction, j’ai plongé puis j’ai retrouvé le chemin de la réalité.

Les sites de rencontre poussent-ils à la surconsommation sexuelle ?

Oui et non, mais c’est surtout plus facile pour une femme. Quel que soit ton physique, si tu as envie de te faire sauter, tu peux. C’est l’avantage que nous avons sur les hommes mais nous le payons beaucoup parce que ça ternit notre image et notre cœur. Aucune femme ne vit vraiment bien ce que j’ai vécu à ce rythme.

Ça ne te gêne pas de ne pas avoir l’exclusivité sur un homme ?

Je ne suis pas une voleuse de mari, au contraire, il n’y en a aucun que j’ai voulu avoir uniquement pour moi, à part un dont je suis tombé follement amoureuse. Je ne suis pas jalouse de l’épouse. En revanche, je vis moins bien le fait que mes amants voient d’autres maîtresses. Un homme infidèle n’a déjà pas beaucoup de temps, alors si on est plusieurs sur le coup…

Sandra maitresse
Sandra

Être l’autre femme donne-il du pouvoir ?

Oui, tu mènes le jeu à la baguette. Ou tu crois l’avoir. Parfois selon l’amant, tu l’as clairement. Tu as le pouvoir de refuser de le voir, de le faire patienter, de le rendre fou. Tu as le pouvoir de celle qui va dire oui ou non à un fantasme qu’il ne peut pas réaliser avec sa femme. T’as le pouvoir de ne plus lui parler, alors que vous échangez beaucoup ensemble habituellement. Donc oui, il est dépendant de toi parce que frustré et pas forcément que de sexe comme on le croit.

Évidemment, tu as le pouvoir de briser leur couple…

Mes amants suppriment toute trace sur leur messagerie, sms, boîte mail, alors que moi je garde tout parce que j’aime bien relire les échanges. Ce n’est pas une épée de Damoclès, même si ça m’est déjà passé par la tête d’utiliser tout ça lorsque l’amant me blesse très profondément et ne me respecte pas, c’est clair ! Mais je me dis que sa femme n’a rien fait, elle n’a pas à se prendre ça sur la tête. Après, qu’elle le découvre par elle même parce qu’elle a enquêté, c’est différent.

Est-ce que ces hommes mariés te font des cadeaux ?

C’est rare, parfois des fleurs. Le problème, c’est que ça laisse des traces. Or, c’est souvent Madame qui fait les comptes.

Sandra

La condition de maîtresse n’est pas toujours rose…

C’est une évidence. Comme je suis considérée comme une célibataire, je suis censée être toujours disponible. C’est à moi de me caler sur l’emploi du temps de mes amants. Or, moi aussi j’ai ma vie et c’est compliqué de m’organiser. Quand j’invite un homme chez moi, il faut faire le ménage, que je m’apprête. Et là, le mec se pointe avec une heure de retard. Mais non, tu n’as pas le droit de te plaindre sinon tu passes pour l’emmerdeuse. Parfois ils réalisent que ma situation n’est pas aussi belle qu’ils le croient, ils sont plus sensibles, mais le naturel de ne penser qu’à eux, revient assez vite.

Tu recueilles souvent les confidences du mari infidèle, notamment sur sa vie conjugale. Dans l’intimité, tes amants se confient-ils parfois sur leur vie de couple ?

Aujourd’hui, j’ai trois amants qui me doivent la survie de leur ménage. Ils m’ont exposé leurs problèmes et grâce à moi, ils ont pu recréer un dialogue.

Est-ce que qu’il t’arrive d’avoir une pensée pour les épouses ?

Évidemment. Souvent même ! J’aimerais en rencontrer pour leur expliquer, pour leur dire ce qu’elles ne sauront jamais, pour les “aider” ou juste pour comprendre leur couple.

Est-ce que il y a des épouses qui ont voulu te rencontrer ? Te gifler ?

Non, ça n’est jamais arrivé. La maîtresse est forcément la salope, la putain, la sorcière. Même sans preuve, en simple soupçon. D’ailleurs une copine dont le couple allait très mal, m’a récemment virée de ses contacts par suspicion, tout ça parce que je m’entends mieux avec son conjoint qu’elle. C’est horrible d’être jugée sans avoir la parole, sans preuve, juste parce qu’on a eu la franchise et la confiance de parler de sa vie privée. S’il y a quelqu’un à qui l’épouse doit en vouloir, c’est à son mari qui n’est pas un objet que j’ai piqué. Ce type de réaction fait passer l’homme pour un faible, un être inférieur, sans discernement. Beaucoup de femmes aiment infantiliser des hommes, ça leur donne un pouvoir.

Sandra

Est-ce que des amants ont quitté leur femme pour toi ?

Il y a en un avec qui ça aurait pu arriver je pense, mais sa femme est tombée enceinte et il est resté avec elle. Le coup classique ! Un autre était prêt à divorcer mais c’est moi qui ais refusé, je n’étais pas du tout amoureuse.

Est-il est arrivé à l’un de tes amants d’apprendre à son tour que sa femme le cocufiait ? 

Oui, l’un d’eux me l’a raconté. Ça l’a rendu fou de jalousie ! Il m’a sorti : « Moi je suis allé voir ailleurs parce que j’étais frustré. » Ce qui sous entend que sa conjointe ne peut pas l’être. Le mec avait beaucoup de mal à imaginer sa femme se faire prendre par un autre. Bah oui ! La mère de ses enfants ne peut pas être une chaudasse ! Il trompe sa femme parce qu’elle n’est pas assez sexy, mais apprendre qu’elle l’est manifestement avec un autre, ça l’a rendu dingue !

Comme tu as plusieurs amants, certains sont-ils parfois jaloux des autres ?

Oui, c’est très drôle ! Il s’agit surtout des hommes mariés qui n’ont qu’une seule maîtresse, moi. Eux, ils sont avec Madame mais tu comprends, ce n’est pas pareil. Une fois, un amant me dit : « mais moi, je suis marié, je n’ai pas le choix. Je suis obligé de faire l’amour avec elle, et puis c’est normal, c’est MA femme. » Comme si le mariage ouvrait le droit d’avoir une maîtresse.

Sandra

T’arrive-t-il d’avoir envie d’une véritable vie de couple ?

Oui bien sûr. On veut tous s’attacher à quelqu’un, avoir un tronc solide, quitte à avoir d’autres complices de jeux, de sexe, de sentiments ailleurs. Déjà, je ne veux pas d’enfant. Et puis, je suis pour que chacun vive chez soi. Et puis, la routine me fait peur et surtout les conversations autour du quotidien. Si t’as plus rien à te dire que ça, c’est flippant ! Un de mes amants m’a dit un jour qu’il trouvait ça mignon de savoir combien de temps je mettais à me brosser les dents. Mais moi, ça me saoule !

Est ce que tu as un problème avec l’engagement ?

Plus maintenant ! Mais il y a 3 ans, j’avais cette peur de devenir « Monsieur et Madame Nous », de ne plus exister par moi même et de devoir rendre des comptes à l’autre. Aujourd’hui je pense que c’est simplement ma nature et mon caractère et pas juste un acte de “ne pas faire comme les autres”. Et j’assume.

Tu dis que tu assumes, mais tu te caches derrière ton blog. Sandra n’est pas ton vrai prénom… pourquoi ?

Tout simplement parce que j’ai un boulot, des clients ! Assumer ne veut pas dire gueuler ses idées à poil au milieu de la rue ! Sandra, c’est mon personnage de scène, c’est une partie de moi. Dans un ou deux ans, je montrerai mon visage. Mon but est de créer une activité de coach d’intimité pour hommes, mais pour autant, je ne refuserai pas de discuter avec les femmes, qui sont de plus en plus nombreuses à me contacter via le blog.

Le blog de Sandra : jesuislautrefemme.com

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

Sagace, libertine : « Je me suis déjà forcée »

Sagace co-signe Une vie d’échangiste, bande dessinée sans langue de bois sur...
En lire plus

6 Commentaires

    • Je n’y manquerais pas mais il est plus compliqué de trouver un mec qui ne sort qu’avec des femmes mariées.

      • Sûrement en effet. On peut sans doute soupçonner quelques raisons similaires (parfois) à celles exprimées ici, mais…

  • un bel article,je me reconnais un peu en Sandra et je partage tout ce qu’elle dit….. Bravo !!!!

  • Etant en couple libertin, cet univers adultérin m’est personnellement étranger. Il nous arrive dans nos pérégrinations coquines de côtoyer des hommes mariés dont l’épouse n’a aucune connaissance des aventures libertines du mari. Dans notre vision du libertinage, le partage et la complicité prime. On dialogue sur nos envies, on les réalise ou non. On ne dissimule rien.

    Dans l’adultère, cet échange se fait finalement avec la maîtresse/l’amant et non au sein du couple « officiel ». Mais, la finalité reste l’épanouissement sexuel et la réalisation des fantasmes.

    Merci Emma pour cet article !

  • Article très intéressant. C’est drôle car je suis le miroir de Sandra: je suis divorcé et je sors avec des femmes mariées via Gleeden également…sauf que les femmes quittent souvent leur mari ou, tout du moins, engagent une conversation avec leur conjoint après avoir eu une relation extra-conjugale. Peut-être que l’âge y fait car j’ai 47 ans et mes amantes ont autour de la quarantaine

Laisser un commentaire