Être une maman sexy, c’est possible !

Oser être une maman sexy, c’est le guide que vient de signer Ovidie chez La Musardine. L’auteure, réalisatrice et éducatrice sexuelle donne ses recettes pour retrouver estime de soi et vie amoureuse après la naissance d’un enfant. C’est même sûrement la clé pour vivre au mieux son rôle de parent : penser à soi, profiter, jouir, tout ça ne peut que rejaillir positivement sur vos enfants. Ovidie tire ses conseils de son vécu. Elle aussi a traversé cette période difficile où il faut se réapproprier son corps. Elle en est ressortie plus forte.

1024px-Ovidie

Paris Derrière : selon vous, pour devenir une maman sexy, il faut déjà faire le deuil de son corps de jeune fille…

Ovidie : Oui, vous ne pourrez pas récupérer votre corps d’autrefois. C’est une illusion. On ne peut pas courir après ce qui a été. En revanche, on peut avoir un autre corps, l’aimer. On peut même être plus belle qu’avant mais ce sera différent. Il y a souvent le poids, les vergetures mais aussi les seins, la peau, même le goût de son propre sexe change. Beaucoup de choses évoluent. Il faut donc s’accepter. Ce n’est qu’à partir de là que l’on peut retrouver une sexualité. La clé, c’est se ré-érotiser en se regardant dans le miroir et en se disant qu’on se baiserait bien soi même !

Les diktats de beauté sont encore plus pénibles pour les jeunes mamans…

Les stéréotypes véhiculés par la pub et les médias, sont des modèles vierges de toute grossesse, des femmes lisses sans stigmate. Du coup, quand on devient mère, la société aussi nous pousse à redevenir celle qu’on était avant. Faut surtout qu’il n’y ait plus de trace de maternité. Tout doit disparaitre le plus vite possible. Quand on vient d’enfanter, on a tellement d’énergie à consacrer à son gamin, que ce n’est vraiment pas le moment de se faire violence et de lutter contre son propre corps en faisant de la gym à gogo et des régimes hyper frustrants. Arrêter de se faire du mal, c’est une 1ère étape. A partir du moment où on lâche prise, on se reconnecte à son corps et on recommence à l’aimer. En fait, une maman sexy, c’est une femme qui a confiance en elle. Je ne connais pas un homme sur terre qui débande parce que sa copine a pris 5 kilos ! Par contre la fille qui stresse sur ses bourrelets tout le temps, bah c’est pas excitant !

IMG_2511
Earl Moran

Sauf qu’entre elles, les mamans ne sont pas tendres. Certaines voient d’un mauvais oeil, celles qui redeviennent sexy. Non ?

Les femmes sont cruelles entre elles. Elles attaquent les plus sexualisées dans leur intégrité en mode (bon là, je prends un raccourci mais c’est quasi ça) :« c’est une pute donc ce n’est pas une bonne mère. » Y a une grosse pression sociale, qui nous oblige à choisir notre camp entre la maman et la putain. Les femmes se comparent tout le temps, comme si il y avait une compétition permanente alors qu’il faudrait plutôt une solidarité entre nous. Parfois, c’est votre propre mère qui vous fait remarquer « il faudrait peut être perdre enfin ton bidon post natal ! « 

Faut-il avoir de nouveau des rapports sexuels rapidement après l’accouchement ?

Ce qui est assez dramatique, c’est que tous les conseils sexo que j’ai lu, étaient destinés à retrouver une sexualité non pas pour soi mais pour sauver son couple ! C’est uniquement pour satisfaire papa, qu’il ne soit pas frustré, sinon il va aller voir ailleurs et l’enfant ne le verra plus etc etc… Mais non ! La solution n’est pas là. Selon moi, lorsque vous retrouvez confiance en vous, vous renouez avec les sensations corporelles. C’est là que vous retrouvez la route du plaisir.

IMG_2513
Earl Moran

Et le conjoint ou la conjointe ? Il ou elle se la met derrière l’oreille ?

Il doit comprendre que la maman est super fatiguée. Et quand on est en mode « survie », ben on a plus de libido. La sexualité, ça passe après. Il faut respecter l’autre dans son envie et dans sa non envie. Inutile qu’elle trouve des prétextes du style « j’ai la migraine. » La jeune mère a le droit de dire non et l’autre doit l’accepter. Maintenant, ce serait bien que la maman s’accorde des moments de récupération.

Vous conseillez de planifier les moments d’intimité. Ça risque de manquer de spontanéité. Non ?

Ça a l’air complètement ringard, mais on est obligé de le faire. Si vous parvenez à faire garder le bébé par Papy et Mamie, là, whoua,! vous avez la soirée pour vous deux, en amoureux, comme avant. Je conseille aussi de prendre une chambre d’hôtel, un territoire neutre, loin de la routine, des hochets, des couches mais aussi des ordinateurs et tablettes. Coupé du monde, le couple s’occupe de lui, même si c’est juste pour se caresser, se masser, se parler. Ce n’est pas obligé de faire la totale.

Il y a un dernier point à ne pas négliger: reprendre une vie sociale.

C’est normal de faire passer sa maternité avant tout, mais il est très important de retrouver ses activités d’avant pour ne pas être que maman. Sortir à nouveau, voir ses amis, en rencontrer des nouveaux, ça permet d’être regardée, considérée par les autres. Ça ravive l’intérêt et le désir dans les yeux du ou de la partenaire, alors go !

Osez être une maman sexy – Ovidie – éditions La Musardine – 8€70

$_35

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

De la branlette au pamplemousse… au sauna libertin en passant du côté de chez Castel

Je me suis fondue dans le décor du Caméléon, un sauna libertin...
En lire plus

2 Commentaires

  • C’est du super bon sens et au dela des femmes enceintes ou des « jeunes » maman les conseils d’Ovidie me semblent valable dans bien des cas … accepter le temps qui passe, accepter de changer … Je n’ai pas d enfant, notre Bébé c’est notre site à tous les deux on y passe presque 12 heures par jour d’une manière ou d’une autre et oui parfois il faut prendre rendez vous pour faire des galipettes et alors ? #WTF
    Mais c’est pareil pour toutes les personnes qui bossent beaucoup et maman c’est un « travail » à temps plein même en dormant 🙂
    Pareil pour ce qui est de faire tirlilipinpon avec son conjoints …. combien de fois, meme hors grossesse vous tirez sur la bobinette pour « sauver » le couple ?
    Comme le précise Ovidie prenez votre pieds avec vous même le reste suivra déjà vous faites plein de choses pour l’enfant, ce qui semble un rien normal, si en plus vous devez faire pour : votre boss, vos parents, votre conjoint, votre banquier, votre urssaf … vous faites un trucs pour vous quand ?
    Merci Ovidie pour le travail que tu (de fourmis) que tu fournis – dsl je n’ai pas pu m’empecher de faire la rime – je suis bien souvent d’accord avec ton bon sens et ca fait plaisir de ne pas se sentir seule
    – merci à toi emma qui partage avec moi cette graaaaande passion pour les nenfants 🙂

  • Certains s’offusqueraient d’un tel sujet… pour ma part, si bien sûr avoir des enfants requiert des sacrifices, ce n’est pas pour autant que lesdits sacrifices doivent occuper chaque pan de la vie publique et privée. Il est normal d’avoir aussi du temps pour soi, et par définition ce temps-là, on en fait ce que l’on souhaite. Du reste, il est assez excitant de fréquenter une maman qui peut se lâcher à certains moments et doit être pleinement innocente à d’autres 🙂

Laisser un commentaire