Soumise party et extases sonores

Des enregistrements sonores de soumises en extase ! Des documents inédits livrés à l’occasion de mon passage chez le grand Maître parisien Patrick Le Sage. Dans son splendide donjon, des femmes viennent subir les plus délicats outrages et oublier tout leur soucis !

Le mécano ausculte mon vieux scoot, un problème de filtre à air ! Ce qui est fou, c’est que je change de réparateur tout le temps. Et à chaque fois, la même phrase : « Houlala c’est qui le type qui vous a fait ça ? Ils sont graves les gars ». Pour faire court, y a beaucoup trop d’arnaques dans ce domaine à Paris. Il faut dire que c’est un gros business avec tous les deux roues… L’autre fois, un mécano m’a mis un pneu trop petit. Le mec a commencé à me la faire à l’envers, sur le mode « t’es une meuf, t’y connais rien, donc, la ferme ! » Je l’ai tellement pourri qu’il a fini par le changer. Mais du coup, j’ai du le laisser plus longtemps à l’atelier. Bref, voilà comment le type fait perdre du temps à tout le monde à commencer par lui même !
Bon, du coup je me rends à pied dans le 12ème arrondissement. Je rentre dans un immeuble qui ne paye pas de mine, une vieille bâtisse comme il y en a des milliers à Paris. Dans la cour, une porte en fer. Je sonne, ça s’ouvre automatiquement. Un vieux grincement savamment étudié, s’échappe des gonds. Le long du mur, un étrange empilement de petits bocaux, mais c’est pas de la confiture Bonne Maman !
IMG_2104

IMG_2105

Je comprends que ce sont les strings laissés en souvenir par chaque soumise venue s’encanailler dans les lieux, parait- il, impressionnants. J’ai rendez-vous avec Patrick Le Sage, grand garnement et grand Maître BDSM du tout Paris libertin. Ça s’annonce beaucoup plus rigolo que Fifty Shades ! L’homme me reçoit très chaleureusement dans de magnifiques caves voûtées sur 2 niveaux. Allez, on commence par faire le tour du propriétaire. Lui : « nous sommes dans les anciennes caves du château de Reuilly incendié au moyen-âge. » Partout, soigneusement rangé et entretenu, une série d’attirail très variée : chaises de gynéco, cages, appareil qui envoie de l’électricité, menottes, cheval d’arçon, crochets, cordes, chaines, fouets, martinets, sextoys fait maison… Un véritable parc d’attraction pour les filles émoustillées par les films comme Belle de jour, ou encore Angélique Marquise des Anges Et tout au fond, y a même un véritable confessionnal :
le confessionnal de Patrick Lesage

C’est là que généralement, Patrick commence une séance. Bah oui, pour être punie, la nana doit forcément confesser quelques bêtises ! Si Patrick Le Sage aime faire subir de délicieux châtiments, il ne se joint jamais aux sex party. Cependant, contrairement aux pratiquants 100% cérébraux du milieu BDSM, pour qui il est impensable d’avoir des relations sexuelles dans un tel cadre, chez Patrick, y a aucun souci, les couples peuvent faire l’amour. Si Monsieur préfère juste regarder, dans ce cas, le Master sortira de sa réserve quelque GAP dans une salle spécifiquement aménagée d’un lit rond et central. Les GAP (Godes à Pattes) sont des mecs recrutés pour la taille de leur membre et leur endurance. Voici le donjon et ses adeptes immortalisés par le photographe des nuits libertines parisiennes, Ressan :

30

ressan_photo-3

L’image… et le son avec ces extraordinaires enregistrements audio de soumises en extase dominées par Patrick Le Sage, des sonores réalisés toujours by Ressan, armé cette fois d’un bon micro, toujours au bon endroit, au bon moment. Quel talent ! Documents exclusifs qui chatouillent les tympans !!!

 

 

ressan_photo -1148

ressan_photo -1

Pour les non initiés, je rappelle que tout cela est du théâtre. Les châtiments sont toujours adaptés à la volonté et à la résistance de chaque soumise. Le scénario est travaillé avec son complet consentement.
Après deux coupes de champagne, je bouge. Patrick s’apprête à recevoir son amoureuse. Moi :« Bon, c’est ok ? On se revoit en juin pour une grande interview à l’occasion de la sortie de votre livre chez Tabou Edition ? » Patrick : « ça roule, on fait ça ». Non, cette fois son numéro de téléphone ne sera pas disséminé sous forme de jeu de piste comme c’était le cas dans son premier ouvrage, tout simplement parce qu’il s’agit exclusivement de photos de ses copines en situation toujours ultra délicate. Et si vous voulez découvrir son visage et ses yeux pétillants, Le Sage sera invité par Thierry Ardisson en octobre dans sa nouvelle émission Zéro Limite sur D8.
Je sors, la porte en fer grince puis se referme derrière moi. Dans la rue, je cherche mon vehicule… J’suis ridicule, j’ai complètement oublié que j’en suis privée jusqu’à demain… Et puis, j’ai quand même un peu bu. Pour faire circuler le sang et éliminer tout ça, mieux vaut continuer à pied… Je n’ai pas envie de rentrer tout de suite… Peut être avez vous déjà ressenti « l’appel de la night », toujours aigu, impossible de résister. Quand les ténèbres vous attire, vous aspire et vous inspire. La suite très bientôt sur le blog !
Si les photos d’illustration vous plaisent, sachez que Ressan dont j’avais fait une interview extra, a publié un très beau livre Paris libertin.
En vente sur son site
couvecompresse300

Mon article sur le livre de Patrick Le Sage ici

Si vous avez raté la virée précédente : 1 « Cabaret électro manga et mousse party » 

Written By
More from emma

Les médias qui poussent Poilorama

Une revue de presse des médias qui m'ont invitée ou qui ont...
Read More

3 Comments

  • Bonjour,

    Je suis à la recherche depuis quelques temps de l’adresse du Donjon de Patrick Le Sage, serait-il possible de l’avoir par vous ?

    Par avance merci,

    Bien cordialement

    Alice.

  • Chère Alice, je comprends votre demande mais Monsieur Le sage ne donne pas ses coordonnées facilement. Il faut fouiller le net, peut-être certains sites spécialisés, c’est un cheminement, une aventure en soi qui se doit d’être aussi excitante que le but à atteindre. Dans l’un de ses livres, son numéro de portable est dissimulé sous forme de jeu de piste. Peut-être aussi, si vous fréquentez le milieu libertin, vous tomberez sur des personnes qui le connaissent. Alors, bonne route 🙂

Laisser un commentaire