Before libertin : où s’encanailler à Paris avant les hostilités ?

A Paris, prix délirant du mètre carré oblige, dans les bars et restos, la promiscuité fait que l’on peut facilement profiter des conversations voisines. Alors forcément, quand vous parlez de cul, ben ça peut en gêner certains. Voilà pourquoi, le before libertin possède un grand intérêt. Je vous recommande 3 plans où l’on peut se lâcher (verbalement), sans offusquer les non initiés.

  • La Divine Alcôve : situé dans le calme et chic arrondissement du 7ème, ce bar à cocktail vient d’être inauguré par Gentiane et Laurent, un couple très accueillant. Saluons leur pari audacieux : faire de ce lieu un « apéro libertin permanent ». Laurent : « on pense notamment aux couples qui cherchent un lieu pour faire connaissance en réel avec d’autres couples repérés sur les sites de rencontre ».  Ici, pas de vestiaire, on laisse sac et manteau à des crochets sous le bar, central. A part les collages artistiques à partir de vieilles affiches, la déco cosy et la zik dans la sono, rappellent l’atmosphère festive d’un club classique. Mais ne cherchez pas les backrooms, il n’y en a pas, forcément, puisque le concept est différent.
    IMG_5538 Before libertin
    La Divine Alcôve by Ève de Candaulie

    IMG_5545 before libertinPour Madame, aucun souci pour danser très dénudée. Ce sera l’ultime limite. En effet, pas de passage à la casserole possible. Les choses sérieuses, ce sera ailleurs. Ce qui n’empêche pas de déguster des tapas de produit frais et surtout de subtiles et élégants cocktails, préparés par un barman très mignon, mention spéciale au Bim Bam Boum ( Champagne, vodka, sirop maison de fruits rouge et groseille.) Attention ! pour couple uniquement. La Divine Alcôve, 25 Bis Rue Duvivier, Paris 7ème. Ouverture le jeudi de 18h à 00H00, les vendredi et samedi de 20h00 à 2h00 Pas de droit d’entrée, seules les conso sont payantes.

  • Les apéros de Monsieur Chapeau : C’est devenu une institution des soirées libertines parisiennes. Ces réunions en tout bien tout honneur ne désemplissent pas, entre 50 et 70 personnes, plutôt des trentenaires et des quadras, mais toutes les générations sont les bienvenues. Et oui ! le libertinage, ce n’est pas Eyes Wide Shut, mais tous les âges, physiques et milieu sociaux, c’est ce qui en fait le charme et l’intérêt ! 10394015_10203284020084866_7706866921530076370_n before libertinChaque mois, dans un resto sans chichi de Pigalle, il y a d’abord l’apéro puis un dîner dans cet établissement au personnel très cool et à la cuisine savoureuse (excellent burger notamment). Se retrouvent initiés et d’éventuels futurs adeptes désireux de connaitre mieux le milieu. Une manière de tâter le terrain, sans risquer le dérapage inopiné. On échange sur les dernières pratiques, sex toys en vogue mais aussi la vie en général. Par contre, ce n’est pas un lieu de drague. A la fin, chacun vaque à son destin, club ou dodo. Entrée gratuite mais inscription obligatoire via ce mail aperos.libertins@gmail.com  Toutes les infos sur le blog de Monsieur Chapeau.
  • À la Française : Dans ce bar à « 100% français de culture et de produit », on sirote des « coquetels », comme l' »eau fraîche » (suze, gin g’vine, sirop de pêche, concombre, essence de romarin). Au rez-de-chaussé, établissement classique mais au sous-sol, vous découvrirez un univers hors du temps avec d’un côté une déco design seventies mais aussi la reconstitution d’une « chatouilleuse »ou « chatouillette »,  une alcôve attenante aux cabarets du début du XXème siècle. Les couples tout juste formés après avoir danser, s’y retrouvaient pour un peu d’intimité.
    IMG_1816
    La chatouilleuse

    IMG_1818Attention, il ne s’agit pas d’un établissement libertin, donc pas trop de débordement possible. Mais le patron est très ouvert à une clientèle délurée. J’y ai déjà aperçu une créature à quatre pattes sur le bar. Ambiance assez festive avec DJ, donc, suffisamment de volume pour parler de grand n’importe quoi sans que les voisins entendent.

HiP-Paris-A-La-Francaise-cocktails-downstairs-1600x1067
Coquetel « La Fraîche », spécialité
8486_10153890180259172_4455652484437966076_n
Stephen, le sympathique patron

« À la Française » Bar à coquetel – 50 rue Léon Frot – Paris 11ème du mardi au samedi de 19h à 2h du matin

 

 

before libertin

Written By
More from emma

Meta en « trouple » avec 2 hommes : « je réfléchis à me pacser. »

Meta vit en ménage depuis 5 ans avec Thomas et Aurélien à...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire