C’est la journée mondiale de l’orgasme

photo du blog chroniquesculturelles.com

A quoi sert la journée mondiale de l’orgasme ? Je ne sais pas encore mais ce qui est sûr, c’est que ça permet aux médias sérieux de parler de cul. Revue de presse du web Paris Derrière

En cette journée dominicale sous le signe de la jouissance, les médias ne parlent bien sur que de l’orgasme féminin. Celui des mecs, on s’en branle, ils n’ont jamais de problème les mecs. Ce sont des bêtes sauvages qui giclent dans n’importe quoi, c’est bien connu. Alors que pour la femme c’est plus compliqué.

La création d’une telle journée permet de réaliser de beaux coups de com. Cette année, c’est Cam4.fr qui rafle la mise. Le site de webcams porno en direct, ambiance apocalypse, est cité partout dans la presse bien sous tout rapport: Atlantico, Elle, Journal de Montréal et même le Monde.

CAM41

Comment une telle décadence est-elle possible ? Cam4.fr a payé le très sérieux Institut Ifop pour réaliser une étude, prévue pour sortir pile poil à l’occasion de la journée de l’orgasme.

« L’enseignement majeur de l’étude : les femmes jouissent moins que les hommes » nous apprend le Monde. Et sa journaliste Gaëlle Dupont poursuit, « l’IFOP entend donc livrer ainsi les clés du plaisir féminin : c’est la double stimulation (vaginale et clitoridienne) qui permet au plus grand nombre de Françaises de jouir « très facilement »mais sa prévalence est deux fois moins importante que la pénétration vaginale seule. L’institut appelle à « relativiser l’opposition classique et désormais désuète entre orgasme vaginal et clitoridien », tout en précisant que les pratiques les plus efficaces pour atteindre l’orgasme impliquent toutes une stimulation du clitoris. « Enfin, l’Ifop passe en revue les positions les plus adéquates. En numéro 1, le « missionnaire » reste une valeur sûre. »

© Getty / Illustration Luna Joulia
© Getty / Illustration Luna Joulia
« L’accès des femmes à l’orgasme semble freiné par une sexualité de couple encore trop « phallocentrée », selon le site de France 3 Région.

 

Pourtant, les mecs sont obsédés par la jouissance féminine, ils veulent toujours que la fille prenne son pied comme jamais. Ce qui est vraiment super de leur part. Paradoxalement, la recherche avance lentement sur le sujet. Le premier a mettre son nez dans « le continent noir », c’est Freud il y a à peine 150 ans.

Sigmund Freud

Il faudra attendre 2004 pour découvrir la première échographie du clitoris réalisée par le docteur Odile Buisson (Buisson, si, si, je vous assure…) Les scientifiques manquent cruellement de fond en la matière.

Donc, pour qu’elle prenne son pied, commencez par investir dans la recherche. Une petite pièce, s’il vous plait…

Si pas d’argent, donnez de votre corps ! Le site du magazine Elle annonce « Journée mondiale de l’orgasme, prenez votre pied pour la science ». Vous lirez que « C’est le bon moment pour participer à la grande expérience lancée (…) par Jean-Claude Piquard et Marie-Noëlle Lanui. Ces deux sexologues tentent de percer les mystères de l’orgasme et vous pouvez les aider. Au programme amour et cardio-fréquencemètre. » Comment ça ? Chez Elle, on fait de la retape pour des sexologues échangistes ? Ah non ! ouf ! Vous faites tout ça chez vous. « Vous branchez un cardio-fréquence mètre au repos puis lors de vos galipettes. Enfin, connectez-vous sur le site de Jean-Claude Piquard pour rentrer vos résultats. »

Ou alors, dites-vous que l’orgasme, c’est un peu comme l’amour, à trop le chercher, on passe à côté.

Ecrit par
Plus d'articles d' emma

De la branlette au pamplemousse… au sauna libertin en passant du côté de chez Castel

Je me suis fondue dans le décor du Caméléon, un sauna libertin...
En lire plus

1 Commentaire

Laisser un commentaire